Immobilier: ces grandes villes où les prix ont baissé durant les cinq dernières années

Si certaines villes connaissent une progression exponentielle des prix du mètre carré, d’autres assistent à des baisses. Tour d’horizon.

Les prix ont augmenté en moyenne de 11% en France entre septembre 2015 et septembre 2019. Crédit: Istock

Il y a surtout des hausses… mais aussi des baisses. Le site Seloger.com a publié un baromètre des prix de l’immobilier qui se penche sur l’évolution des prix entre septembre 2015 et septembre 2019. Si globalement, les prix de l’immobilier ont augmenté de 11% en France sur cette période, toutes les villes ne sont pas logées à la même enseigne.

Une baisse de 11% à Mulhouse

Ainsi, le baromètre pointe le fait que dans certaines villes, les prix ont chuté. C’est le cas de Mulhouse : le mètre carré dans la préfecture du Haut-Rhin enregistre une baisse de 11,1%, passant de 1 545 euros en moyenne en 2015 à 1 374 euros en 2019, soit 171 euros de différence.

A LIRE >>> Immobilier: une étude de la banque UBS pointe le risque de «bulle» à Paris

Le marché immobilier dans la ville de Toulon, dans le Var, a connu lui une chute de 7,2% entre septembre 2015 et septembre 2019. Le prix moyen du mètre carré est passé de 2 671 euros en 2015 à 2 498 euros en 2019.

Du côté de Perpignan (Pyrénées-Orientales), le baromètre LPI-Seloger a relevé que le tarif du mètre carré avait baissé de 6,7% sur ces quatre dernières années. Alors qu’il fallait compter 1 645 euros en moyenne fin août 2015, désormais, la moyenne s’établit à 1 535 euros. Deux autres villes ont connu des baisses, un peu moins marquées, ces dernières années : Le Havre (Seine-Maritime, avec une baisse de 4%) et Amiens (Somme, -0,2%).

A LIRE >>> Immobilier : quelles sont ces villes de report vers lesquelles se tournent les Parisiens pour se loger

Forte augmentation à Bordeaux

Ailleurs en France, l’immobilier a progressé bien plus rapidement que la moyenne nationale sur ces quatre années. Bordeaux (Gironde) et Lyon (Rhône) sont les deux villes (si l’on fait exception de Paris) où les prix du mètre carré ont le plus augmenté.

A Bordeaux, la hausse est de 38,5% (le mètre carré est passé de 3 410 euros à 4 722 euros) et à Lyon, de +27,7%. A Nîmes (Gard), les prix ont progressé de 28,2%, passant de 1 668 euros du mètre carré à 2 139 euros. Dans la capitale de la Loire-Atlantique, Nantes, Seloger constate une progression des prix de 22,5%, contre +21,8% dans la préfecture du Finistère, Brest.

Sur le même thème

immobilier Prix de l'immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique