Catégories : Immobilier Location

Région parisienne : 1 habitant sur 5 peine à payer son loyer

La fondation Abbé Pierre alerte sur le mal-logement en Ile-de-France. En moyenne, les ménages franciliens gagnent 4 117 euros soit 26% de plus que le revenu moyen national. Un salaire qui ne compense pas la différence de loyer avec le reste du pays. En effet, le prix moyen de location dans le parc privé francilien est supérieur à la moyenne nationale de 52% (19,4 euros contre 12,8 euros/m2).

En Île-de-France, les disparités sont importantes : « La proportion de ménages pauvres en Île-de-France a augmenté deux fois plus vite qu’en France métropolitaine entre 2004 et 2012 », rapporte la fondation Abbé Pierre.

Si la région compte 18,2% de la population mondiale, les indicateurs de mal-logement sont importants. « La région concentre en effet 33 % des habitants en bidonvilles, près de 34 % des demandes d’HLM, 41 % des expulsions locatives effectives, 64 % des recours DAHO (droit à l’hébergement opposable) et 59 % des recours DALO (droit au logement opposable), 61 % des ménages Priorités Urgentes DALO restant à reloger, 63 % des situations de surpeuplement accentué », détaille la fondation.

5% des Franciliens en situation d’impayés

Avec l’augmentation des sommes consacrées au logement, 19 % des Franciliens se déclarent en difficulté de paiement à la fin du mois. A noter que 5 % des ménages locataires franciliens sont même en situation d’impayés. « L’Île-de-France est la région la plus touchée par les expulsions : elle totalise 26 % des décisions de justice prononçant l’expulsion et 41 % des expulsions effectives du territoire national », dénonce la fondation Abbé Pierre.

Si la location s’avère difficile pour certains franciliens, l’accès à la propriété se complique également. « En quarante ans, alors que les revenus ont été multipliés par 7,2, les prix d’achat l’ont été par 13,9 et les prix à la location par 10,11. Les employés et ouvriers ont littéralement été écartés du marché de l’acquisition des logements anciens. Leur part est passée à 5 % en 2018 à Paris contre 15 % en 1998, et à 19 % contre 27 % pour l’ensemble de l’Île-de-France ».

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

La néobanque Revolut recrute un vétéran de la finance à la tête de son conseil d’administration

La néobanque Revolut devrait aussi accueillir au sein de son conseil d'administration l’ancien patron pour l'Europe de la banque américaine…

12/11/2019 18:24

Téléphonie: selon Free, ses antennes couvrent 95% de la population française

L’opérateur continue d’améliorer sa couverture. Par contre, les débits communiqués ne reflètent pas la vérité selon le gendarme du secteur…

12/11/2019 15:48

Iliad tire son cours à la hausse en rachetant ses actions

Le titre Free a beaucoup souffert au cours des trois années écoulées. Cette option a été choisie par le groupe…

12/11/2019 15:47

Municipales 2020: à Paris, Gaspard Gantzer propose de faire payer les propriétaires de logements vacants

Pour faire un choc d’offre et faire baisser les loyers, le candidat au fauteuil de maire de Paris Gaspard Gantzer…

12/11/2019 15:44

Impôt sur le revenu: votre taux de prélèvement devrait baisser en janvier, voici pourquoi

Le gouvernement veut que les contribuables se rendent compte le plus rapidement possible de l’allègement de l’impôt sur le revenu…

12/11/2019 13:46

Réforme des retraites: malgré les oppositions, la loi sera bien votée en 2020

Jean-Paul Delevoye a, par ailleurs, rappelé que les métiers qui garantissent la sécurité pourront toujours profiter d’un départ anticipé à…

12/11/2019 11:50