Crédits immobiliers: les taux remontent très légèrement en septembre en France

Depuis plusieurs années, les crédits immobiliers sont accordés à des taux particulièrement bas en France. En août, le taux était tombé à 1,17%, un niveau jamais vu.

Au niveau particulièrement bas des taux, s'ajoute celui historiquement long des délais de remboursement octroyés par les banques. Crédit: iStock.

Le taux d’intérêt moyen des crédits immobiliers est très légèrement remonté au mois de septembre, à 1,18%, après quatre mois de baisse consécutive, mais reste toujours « très bas », selon l’étude mensuelle de référence sur le sujet publiée mardi.

« Les taux des crédits immobiliers qui étaient de 1,18% en septembre semblent pour l’instant à peu près stabilisés, à très bas niveau. Ils restent en outre inférieurs au rythme annuel de l’inflation pour le 16ème mois consécutif », a résumé dans un communiqué l’observatoire Crédit Logement/CSA. Le premier organisme regroupe les principales banques françaises, le second est un institut d’études de marché. En août, le taux était tombé à 1,17%, un niveau jamais vu en France.

A LIRE >>> Crédit immobilier: 4 indices qui prouvent que la fête n’est pas finie pour les acheteurs

Les chiffres de l’observatoire s’entendent bruts et ne comprennent pas par exemple pas l’assurance des prêts, systématiquement demandée par l’organisme créancier.

Sur l’ensemble du troisième trimestre, « les taux des prêts du secteur concurrentiel (…) se sont établis à 1,19% en moyenne », contre 1,29% au 2e trimestre 2019, rapporte également l’étude.

Les délais de remboursement s’allongent

Depuis plusieurs années, les crédits immobiliers sont accordés à des taux particulièrement bas en France, en premier lieu parce qu’ils répercutent la politique monétaire historiquement accommodante de la Banque centrale européenne (BCE).

Ils ont marqué une nouvelle étape en mai, en enfonçant leur dernier plancher en date, qui remontait à 2016. Depuis, ils ont encore nettement baissé.

Au niveau particulièrement bas des taux, s’ajoute celui historiquement long des délais de remboursement octroyés par les banques même si, à 226 mois, soit un peu moins de 19 ans, le délai moyen baisse un peu par rapport à août.Sur l’ensemble du troisième trimestre, cette durée est de 229 mois en moyenne, selon l’étude.

Sur le même thème

Crédit immobilier résidence principale et secondaire Taux crédit immobilier

Réactions et commentaires

Sur la même thématique