Location: ce que vous risquez en trichant pour trouver un appartement

Pour maximiser leurs chances d’obtenir un logement, un quart des 18-34 ans n’hésiteraient pas à falsifier leur dossier. Une pratique susceptible d’être punie par une peine de prison doublée d’une amende à cinq chiffres.

La fabrication et la présentation de documents falsifiés peut coûter cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende. Crédit: iStock.

Séduisante sur un marché de l’immobilier tendu et parfois payante, la triche peut aussi coûter très cher. Assimilée à l’abus de confiance, elle est pénalement sanctionnable de trois ans de prison et d’une amende de 375 000 euros. Si la qualification de « faux et usage de faux » est retenue la fabrication et la présentation de documents falsifiés peut coûter cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende.

29% des jeunes Franciliens ont choisi de tricher

Un sondage OpinionWay, réalisé pour le compte de l’assureur Homebrella, révèle que 23% des jeunes (enquête réalisée en ligne auprès de 407 jeunes de 18 à 34 ans entre le 25 et le 28 septembre) ont choisi de tricher pour tenter de signer un contrat de location. Selon Le Parisien, la falsification d’une pièce du dossier monte à 29% dans le cas des Franciliens.

Un résultat qui n’étonne guère Henry Leitzinger, le PDG de Homebrella. « Ce n’est pas très étonnant. Le prix des loyers a tellement augmenté et le processus de dossier est tellement complexe en France que les jeunes ont l’impression d’être obligés de frauder pour obtenir une location », commente-t-il.

A LIRE >> L’Etat lance un projet inattendu pour connaître les loyers « partout en France », un pro des données immobilières déclare « tomber de l’arbre »

Un algorithme pour détecter les incohérences

Face à ce phénomène, à la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM), on a pris l’habitude d’appeler le propriétaire de l’ancien logement, l’employeur… pour vérifier l’exactitude des informations contenues dans le dossier. La tentation de la triche est d’autant plus grande qu’elle est simplifiée par les outils modernes. Alors, le réseau Orpi utilise un algorithme capable de détecter les incohérences sur les fiches de paies.


Sur le même thème

appartement immobilier Immobilier locatif Location

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique