Investissement locatif en Île-de-France: quelles sont les villes les plus rentables?

Mieux vaut-il proposer à la location un appartement meublé ou vide ? Dans quelles villes d’Île-de-France est-il plus rentable d’investir ? Le site SeLoger a réalisé un comparatif.

Selon le département, le choix de louer meublé ou vide aura aussi un réel impact sur la rentabilité du bien. Crédit: iStock.

En fonction de la situation géographique et de la typologie du bien immobilier, un investissement ne rapportera pas la même chose. BFM TV relaye un comparatif réalisé par le site de petites annonces SeLoger dont il ressort qu’il est plus avantageux d’investir dans les villes les plus peuplées, comme Aulnay-Sous-Bois. Là, le rendement annuel est de 8%. Il passe à 7,7% à Drancy, à 7% à Cergy et 6,8% à Argenteuil. Rien à voir avec les 3% de Neuilly-sur-Seine ou les 3,7% de Levallois-Perret et Versailles.

Un bien en adéquation avec les attentes des locataires

Si le rendement est l’élément le plus important à prendre en compte, il ne faut pas négliger l’adéquation de la taille de l’appartement aux recherches effectuées par les locataires potentiels et s’intéresser au temps de vacance. En effet, plus un appartement reste vide moins son propriétaire gagne de l’argent.

Le comparatif met en avant le fait qu’un studio vide mettra 13 jours à se louer dans les Hauts-de-Seine. Il faudra patienter quatre jours de plus s’il est meublé. À Paris, où le rendement est de 3,5%, il faudra compter 15 jours pour un trois pièces proposé vide et 16 jours pour un studio meublé. Et, alors que dans le Val-d’Oise les studios vides (20 jours) ont la cote, en Seine-Saint-Denis les maisons de plus de quatre pièces sont les biens les plus prisés.

A LIRE >> Habitat indigne: le ministre du Logement lance une plateforme téléphonique pour lutter contre les marchands de sommeil

Un loyer jusqu’à 15 % plus cher pour un meublé

Selon le département, le choix de louer meublé ou vide aura aussi un réel impact sur la rentabilité du bien. À Paris, par exemple, un meublé pourra être loué jusqu’à 15% plus cher que s’il était vide. Un écart qui tombe à 5% dans l’Essonne et à 4% dans le Val-d’Oise, le Val-de-Marne et les Yvelines. En Seine-Saint-Denis, l’écart est si faible que le site conseille de louer l’appartement vide afin de s’épargner la phase de l’ameublement et les contraintes liées au statut de meublé.

Sur le même thème

immobilier Immobilier locatif Investissement locatif Location Logement

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique