Se connecter S’abonner

Immobilier: en quittant la capitale, les Parisiens peuvent avoir une surface multipliée par 7

Face à l’augmentation des prix de l’immobilier à Paris, ils sont de plus en plus à s’exiler en dehors de la capitale. Passage en revue des prix dans les villes situées à une heure en train de Paris.

Investissement immobilier locatif villes étudiantes Lille

Les prix de l’immobilier à Paris ne cessent d’atteindre des records. Durant l’été, la barre symbolique des 10 000 euros le mètre carré a ainsi été franchie, ce qui fait que les prix ont augmenté de 51,6% en dix ans. Alors, quelles solutions pour se loger ? A partir du moment où le mètre carré atteint 5 652 euros en moyenne en Île-de-France, contre 2 614 dans le reste du pays, partir semble être la façon la plus sûre pour s’offrir un logement plus grand.

Le site MeilleursAgents a donc mené une étude sur les prix de l’immobilier dans les villes accessibles en environ une heure de transport en commun, pour comparer ce que l’on peut s’offrir, à tarif constant, entre une ville en région et Paris. MeilleursAgents a pris pour base deux personnes pouvant emprunter environ 215 000 euros sur 20 ans à 1,3%, ce qui permet de s’offrir 22m² à Paris.

A LIRE >>> Investissement locatif en Île-de-France: quelles sont les villes les plus rentables?

147m² à Evreux

Pour ce même tarif, on peut s’offrir 146m² à Vendôme (Loir-et-Cher), ville située à 42 minutes en train de Paris ou encore 147m² à Evreux (Eure), soit quasiment sept fois la surface parisienne. Evreux est desservie chaque jour par 18 trains qui permettent d’aller à Paris-Saint-Lazare en 58 minutes. Avec 215 000 euros, on peut également s’offrir 107m² à Reims (dans la Marne, 46 minutes de train depuis Paris), 124m² à Arras (Pas-de-Calais, 49 minutes), 79m² à Lille (Nord, 59 minutes) ou encore 145m² au Mans (Sarthe, 53 minutes).

A LIRE >>> Crédit immobilier: il est désormais possible d’emprunter sans apport dans certaines villes

Pour ceux qui peuvent profiter du télétravail ou du travail à temps partiel, il est toujours possible d’aller encore plus loin pour s’offrir 74m² à Strasbourg (Bas-Rhin, 1h45 par TGV), 124m² au Havre (Seine-Maritime, 2h05 en Intercités) ou 133m² à Poitiers (Vienne, 1h19 par TGV).

Si vivre en dehors de Paris tout en continuant d’y travailler permet de s’offrir des logements plus grands à prix constant, cette décision peut engendrer d’autres coûts, comme l’abonnement TGV qui peut coûter jusqu’à 600 euros par mois, selon le directeur scientifique de MeilleursAgents, Thomas Lefebvre.