Prêt à taux zéro: un dispositif plutôt inefficace et coûteux selon un rapport

Depuis le début de l’année, 29 470 demandes de prêts à taux zéro ont été acceptées. Pour Bercy et le ministère de la Transition écologique, ce dispositif devrait plutôt être recentré sur les logements anciens et ne plus permettre l’achat de logements neufs.

Les conditions du PTZ vont changer en 2020. Crédit: Istock

Est-ce le début de la fin pour le prêt à taux zéro (PTZ) ? Mis en place en 1995 pour faciliter l’accès à la propriété, son efficacité est désormais questionnée, alors que les taux des crédits immobiliers sont particulièrement bas. Sa prolongation doit être discutée l’année prochaine pour une décision en 2021. En vue de ces échéances, les services des ministères de l’Economie et des Finances et de la Transition écologique et solidaire ont émis un rapport.

Jusqu’à 1,3 milliard d’euros

Relayée par le quotidien Les Echos, cette étude met au jour que l’octroi d’un PTZ n’a pas été décisif dans l’achat du logement dans neuf cas sur dix. Cependant, dans les zones tendues (Provence-Alpes-Côte d’Azur et Ile-de-France), décrocher un prêt à taux zéro a été déterminant pour acheter un logement neuf, dans un cas sur quatre. Cette proportion descend à 5% dans les zones rurales.

A LIRE >>> Crédits immobiliers: les taux retombent à un niveau jamais vu en France

Le prêt à taux zéro, financé par l’Etat, est un dispositif qui coûte aux finances publiques entre 750 millions d’euros et 1,3 milliard d’euros, selon les années. Mais le gain pour les bénéficiaires n’est pas toujours sensible. Ainsi, dans le cas d’une personne touchant 2 500 euros par mois, le PTZ a permet de baisser la mensualité de crédit de 1,4%, ce qui représente 52 euros par mois.

Logement neuf

Sur les prêts accordés en 2018, 46% concernaient l’acquisition d’un logement individuel neuf, 22% une maison ancienne, 29% un appartement neuf et 3% un appartement ancien. Face à ça, les administrations des deux ministères préconisent d’orienter le PTZ vers les logements anciens à rénover et diminuer l’effet d’aubaine.

A LIRE >>> Immobilier: vers un droit de propriété amoindri pour faire baisser les prix

Le prêt à taux zéro doit connaître un premier coup de rabot en 2020. S’il restait disponible pour l’acquisition d’un bien neuf dans les grandes agglomérations et leurs communes environnantes, ce ne serait plus le cas dans les zones rurales. En effet, dans le monde rural, il sera dirigé uniquement vers les projets d’acquisitions de biens anciens avec travaux.

Sur le même thème

immobilier Prêt à taux zéro

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique