Crédit immobilier: il faut désormais quatre mois pour voir sa demande acceptée

Malgré les taux bas, l’accès au crédit peut être plus compliqué pour certains profils. De plus, les délais pour obtenir son prêt s’allongent.

Les taux d'emprunt sont au plus bas, avec 1,13% en moyenne en octobre. Crédit: Istock

Les taux sont bas mais les délais s’allongent… Il faut désormais attendre quatre mois pour voir sa demande de crédit immobilier se concrétiser, selon la porte-parole du comparateur en ligne Meilleurtaux.com Maël Bernier. Interrogée par Le Parisien, elle indique « des banques ont levé le pied en matière de distribution de crédits ». Elle explique : « Des banques ont réalisé leurs objectifs, d’autres ont trop de dossiers en stock et ont relevé leur taux de 0,10 % pour éviter de nouvelles demandes ». D’autres banques ont baissé leur taux pour attirer la clientèle et se retrouvent désormais surchargées de dossiers à traiter, ce qui allonge les délais.

Par conséquent Maël Bernier conseille de bien prendre ce délai en compte et de l’anticiper pour ne pas compromettre la vente, d’autant que les vacances de Noël se profilent. Pour autant, ce n’est pas une raison pour reporter son achat immobilier. « À la vitesse à laquelle partent les biens dans certaines villes, si l’on a un coup de cœur, il faut y aller, d’autant que les conditions de crédit sont très avantageuses. Et elles devraient le rester », souligne-t-elle.

A LIRE >>> Crédits immobiliers: les taux retombent à un niveau jamais vu en France

1,13% en moyenne

Selon l’observatoire Crédit logement/CSA, le taux d’intérêt moyen des crédits immobiliers sont tombés en octobre à un nouveau plancher, avec 1,13% en moyenne, après avoir connu une légère stagnation. Le niveau moyen des taux reste ainsi proche de l’inflation. La durée d’emprunt est aussi particulièrement basse, à 229 mois en octobre ce qui correspond à 19 ans.

A LIRE >>> Immobilier: les banques durcissent les conditions d’accès au crédit

Les taux bas ont aussi attisé la méfiance des banques : certaines ont restreint les profils considérés comme moins rentables, au vu des taux bas, et donc les plus modestes bien souvent, selon le courtier Vousfinancer.

Sur le même thème

Crédit immobilier immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique