Immobilier : ces 8 grandes villes dans lesquelles votre investissement locatif rapportera

Parmi les grandes villes, celles dans lesquelles mener un investissement immobilier locatif fructueux ne sont pas nombreuses. Notre sélection.

A Lille, pour une rentabilité de l’ordre de 6 ou 7 %, orientez-vous vers le sud, dans les secteurs de Wazemmes et Moulins. Crédit: iStock.

Clermont-Ferrand, mieux que Lyon 

Les prix de vente y sont attractifs, en comparaison de Lyon, et leur niveau permet une très bonne rentabilité. La ville étant un pôle universitaire important, la demande locative est soutenue. Vous pouvez investir en toute sérénité en centre-ville ou près des facultés et grandes écoles, disséminées un peu partout. 
LLe quartier de la gare, en réhabilitation, offre de belles perspectives, en neuf et ancien. Le secteur République est aussi intéressant, d’autant que le tramway le relie au centre-ville en à peine quinze minutes.

A LIRE >>> Investissement immobilier locatif : ces 6 villes où les rendements sont supérieurs à 5% avec le nouvel avantage fiscal Denormandie

Grenoble, plus de 60 000 étudiants

Les valeurs sûres sont à rechercher en hypercentre ou dans le quartier résidentiel de l’Ile-Verte. Mais deux autres secteurs méritent toute votre attention : Europole, derrière la gare, quartier d’affaires de la ville, siège du nouveau palais de justice, privilégié par les cadres, ainsi que la Presqu’île, surnommée le Polygone scientifique, qui accueille une population de 10 000 actifs et chercheurs.
Il est aussi recommandé d’acheter près des établissements d’enseignement supérieur ou des universités, à l’est de la ville.

Lille, les quartiers populaires

Visez le Vieux-Lille, le quartier République, autour du palais des Beaux-arts, ou Vauban, où est implantée l’Université catholique. La demande locative y est très forte. Les prix dépassent largement la moyenne de la ville. Pour une rentabilité de l’ordre de 6 ou 7 %, orientez-vous vers le sud, dans les secteurs de Wazemmes et Moulins, moins chers, plus populaires et bien desservis par le métro. Ils sont très dynamiques à la location grâce à la proximité de l’hôpital Saint-Vincent, du Centre hospitalier régional et des facultés publiques.

Montpellier, l’attraction des facs

Le centre-ville historique, ou quartier de l’Ecusson, est parfait pour un investissement patrimonial ou défiscalisant en loi Malraux. A proximité, Port-Marianne République, où d’importants projets de réaménagement ont été engagés, est le secteur qui monte. La demande locative y est très forte et en progression constante.
Au nord, le quartier Hôpitaux-Facultés, celui des disciplines scientifiques et médicales, est à prospecter, tout comme le quartier Richter, au sud, celui des facultés de droit et sciences économiques.

A LIRE >>> Prix de l’immobilier: consultez notre base de données pour voir comment évoluent les prix dans votre ville

Nantes, l’île en ébullition

Le centre-ville est le lieu de prédilection des étudiants et des jeunes cadres. Il a fait, en outre, l’objet de nombreux chantiers de réhabilitation. Le quartier de la Cité des Congrès, à proximité du centre et de la gare, est une autre valeur sûre. Pour du rendement locatif pur, allez dans le quartier Saint-Félix-Hauts-Pavés, très bien desservi et proche du pôle universitaire et des grandes écoles.
Côté neuf, l’activité se démarque sur l’île Beaulieu, en pleine restructuration. Près de 30 000 nouveaux habitants y sont attendus d’ici à 2020.

Rennes, du nouveau à l’est

L’investisseur a l’embarras du choix. La ville s’est largement mobilisée pour rénover, développer et améliorer les déplacements. Les opportunités en Pinel ne manquent pas dans les quartiers de Courrouze, Maurepas, Viasilva ou près de la gare. Des opérations en Malraux sont encore possibles dans le centre historique.
Dans l’ancien classique, optez sans hésiter pour le quartier estudiantin Atalante Beaulieu, à l’est de la ville, qui sera relié en quelques minutes au centre dès 2020 grâce à la nouvelle ligne B du métro.

A LIRE >>> Investissement locatif en Île-de-France: quelles sont les villes les plus rentables?

Strasbourg, les secteurs excentrés

Il est tentant de convoiter l’hypercentre et son architecture traditionnelle. Mais les opportunités d’achat sont faibles et les prix, en conséquence. Ciblez les quartiers de l’Orangerie et des Contades habités par les employés des institutions européennes qui constituent une population de locataires stables et solvables, recherchant des biens de type familial.
Si vous préférez louer à des étudiants, focalisez-vous sur les quartiers Krutenau et Esplanade. Pour une meilleure rentabilité, les quartiers Neuhof, au sud-est, et Koenigshoffen-Est méritent votre attention.

Toulouse, de nombreuses opportunités

L’attrait de la place du Capitole retentit sur les quartiers organisés en cercle tout autour : la Daurade, les Carmes, Busca, Saint-Etienne, les Chalets… Un territoire étendu de valeurs sûres pour un investissement patrimonial. Restent aussi quelques opérations à réaliser en Malraux.
 Pour plus de choix et des prix plus bas, allez à Cote Pavée, Saint-Cyprien et Saint-Michel (recherché des étudiants car à proximité des facultés), ou bien, plus éloigné du centre, à Rangueil, aux abords du pôle universitaire Paul-Sabatier.

Sur le même thème

Défiscalisation immobilière Investissement locatif Investissement Pinel

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique