Paris: les arrondissements à éviter pour dormir au calme

Un site de gestion locative a mesuré dans 1 500 appartements à louer le niveau sonore. Une nouvelle carte de la capitale se dessine ainsi.

Le 18e arrondissement est l'un des plus bruyants. Crédit: Istock

Comment trouver un endroit calme dans une ville qui affiche une densité record de plus de 20 000 habitants par kilomètre carré ? Le site de gestion locative en ligne Flatlooker a analysé 1 500 logements dispersés dans la capitale, en procédure de mise en location. Des mesures du niveau sonore fenêtres fermées et fenêtres ouvertes ont été effectuées.

17e et 18e arrondissements

Relayée par Le Figaro, cette étude met en évidence que le 2e arrondissement de la capitale serait le plus calme, avec 42,3 décibels relevés. Vient ensuite le 9e arrondissement, où 43,5 décibels ont été mesurés. Il apparaît avec cette étude que les arrondissements les plus bruyants sont le 16e (55,2 décibels), le 7e (55,7 décibels), le 17e (56,5) et le 18e arrondissement (59,1 décibels). Le décibel étant une mesure logarithmique et non linéaire, trois décibels de moins correspondent à une division par deux du niveau sonore.

A LIRE >>> Locations Airbnb illégales: la mairie de Paris durcit le ton et envoie la police

Ces résultats peuvent s’expliquer par le fait que le 18e abrite de nombreuses terrasses de bars, cafés et restaurants. Le bruit dans le 7e arrondissement peut s’expliquer par les larges artères qui le traversent. Quant au 2e, ce serait sa faible population qui lui permet d’être silencieux.

A LIRE >>> Municipales 2020: les Parisiens ne payeront pas plus d’impôts locaux, s’ils votent Anne Hidalgo

Les étages intermédiaires sont les plus bruyants

L’étude a aussi classifié les niveaux sonores selon les étages des logements. Ainsi, aussi surprenant que cela peut être, les niveaux sonores les plus faibles sont relevés au rez-de-chaussée, au premier étage et dans les derniers étages, les 6e et 7e. Les 4e et 5e étages seraient donc les plus bruyants, « ce qui serait dû à la réverbération des sons sur les façades. Ce n’est qu’à partir du 5e étage que l‘intensité sonore commence à baisser », explique Nicolas Goyet, cofondateur de Flatlooker.

A LIRE >>> Immobilier: en quittant la capitale, les Parisiens peuvent avoir une surface multipliée par 7

Egalement, sans surprise, les logements qui donnent sur la rue sont les plus bruyants, avec 48,5 décibels relevés les fenêtres ouvertes et 38,4 décibels les fenêtres fermées. Pour un logement qui donne sur cour ou jardin, le volume est de 43,2 décibels les fenêtres ouvertes et 37 décibels, une fois les fenêtres fermées.

Sur le même thème

immobilier Immobilier à Paris

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique