Immobilier: à Paris, le prix du mètre carré atteindra 10 300 euros en janvier selon les notaires

Selon les chiffres des notaires du Grand Paris, les prix de l’immobilier dans la capitale sont en progression de 6,1% depuis le début de l’année. Le tarif moyen du mètre carré dépasse les 10 000 euros.

Les prix ont augmenté de 6,1% en un an à Paris. Crédit: Istock

La hausse des prix de l’immobilier à Paris semble être sans fin. Jeudi 28 novembre, les notaires du Grand Paris ont publié leurs statistiques concernant le troisième trimestre 2019. Aucun indicateur n’annonce une baisse.

Durant les mois de juillet, août et septembre, les ventes de logements anciens ont progressé de 9% en Ile-de-France par rapport au troisième trimestre 2018. Les notaires constatent que le mouvement s’amplifie par rapport aux autres trimestres de l’année 2019 où une progression de 7% (pour le premier trimestre) et de 4% (pour le deuxième) avaient été observées. À Paris, les ventes ont progressé de 1% et dans la petite couronne, de 6%.

Tendance

Concernant les prix, les notaires notent que « les évolutions constatées ce trimestre sont assez semblables à celles que l’on observe depuis plusieurs trimestres ». Le prix des appartements augmente plus rapidement à Paris et dans la proche banlieue qu’en grande couronne. Le prix des maisons reste stable.

A LIRE >>> Immobilier: la construction de logements ralentit, record de transactions et prix en hausse

Dans la capitale, le prix moyen du mètre carré atteinte 10 080 euros ce troisième trimestre 2019, ce qui représente une hausse annuelle de 6,1%. Et ce n’est pas près de s’arrêter là : « D’après nos indicateurs avancés sur les avant-contrats, une légère accélération de la hausse des prix pourrait se produire et le prix au m² approcherait 10 300 € le m² en janvier dans la Capitale (+ 7% en un an) », selon les notaires. Dans le reste de l’Ile-de-France, le prix moyen se situe à 6 250 euros le mètre carré, en augmentation de 4,7% en un an.

Pas de tension sur les prix en grande couronne

Du côté de la petite couronne, durant ce trimestre d’été, les prix des appartements ont augmenté entre 4,3% et 5,2%. En grande couronne, « malgré la forte expansion des ventes, on n’observe toujours pas de tension sur les prix. Les valeurs des appartements restent stables (+0,9% un an, soit le niveau de l’inflation) ».

A LIRE >>> Immobilier: quel est l’apport moyen nécessaire pour acheter dans les grandes villes ?

Pour les notaires, la dynamique du marché francilien va perdurer, au moins à court terme, « sous réserve de l’impact des mouvements sociaux en décembre ». Les acquéreurs bénéficient des taux bas actuels et le fait que les taux puissent remonter à plus ou moins longue échéance, encourage à acheter tout de suite.

Sur le même thème

Immobilier à Paris Prix de l'immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique