Immobilier: on vous aide à calculer les abattements pour année de détention de l’impôt sur les plus-values

En mettant en vente un appartement destiné à la location détenu depuis plus quinze ans, un acheteur est prévenu par son notaire qu’il allait payer un impôt sur les plus-values dont la base imposable sera plus importante pour les prélèvements sociaux que pour l’impôt. Quelques explications sur ce raisonnement.

Pour les prélèvements sociaux de 17,2 %, l’abattement est de 1,65 % par année de détention au-delà de la cinquième. Crédit: iStock.

Les plus-values des biens détenus depuis plus de cinq ans donnent lieu à un correctif : les abattements pratiqués ont pour effet de réduire le gain imposable de manière d’autant plus importante que la détention est ancienne. Le décompte de la durée de détention « s’effectue par période de douze mois, en faisant abstraction des fractions d’année, depuis la date d’acquisition jusqu’à la date de vente » (c’est-à-dire par année écoulée).

A LIRE >>> Ces « effets indésirables » engendrés par la création de l’Impôt sur la fortune immobilière

Le taux et la cadence de l’abattement diffèrent pour la détermination du montant imposable sur le revenu et les prélèvements sociaux.

Pour l’impôt sur le revenu à 19 %, l’abattement sur la plus-value est de 6 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu’à la vingt et unième, puis de 4 % au terme de la vingt-deuxième, ce qui donne droit à une exonération après vingt-deux ans de détention.

Des taux différents sur les prélèvements sociaux

Pour les prélèvements sociaux de 17,2 %, l’abattement est de 1,65 % par année de détention au-delà de la cinquième et jusqu’à la vingt et unième, 1,60 % pour la vingt-deuxième année et 9 % par année au-delà, ce qui ouvre droit à un exonération totale après trente ans.

A LIRE >>> Immobilier locatif : voici pourquoi les travaux de restructuration d’un bien ne sont pas déductibles des impôts

Pour un immeuble détenu depuis au moins quinze ans et moins de seize ans à la date de la signature de l’acte notarié de vente, l’abattement sur la plus-value sera ainsi de 60 % pour l’impôt sur le revenu et de seulement 16,5 % pour les prélèvements sociaux.

Sur le même thème

Immobilier locatif Impôts Plus-value immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique