Immobilier: le prêt à taux zéro pourrait être sauvé

Après l’Assemblée nationale, c’est au tour du Sénat de retoquer la volonté du gouvernement. Ce dernier voulait restreindre l’accès au prêt à taux zéro dans les zones rurales.

Le PTZ reste disponible pour tous les logements neufs, qu'importe la zone (pour l'instant). Crédit: Istock

Qui aura la peau du prêt à taux zéro ? Certainement pas les parlementaires. Mi-novembre, les députés de l’Assemblée nationale ont voté, contre l’avis du gouvernement, la prolongation du prêt à taux zéro (PTZ) dans les zones B2 et C, c’est-à-dire tout le territoire national sauf Paris, la Côte d’Azur, les départements de la couronne parisienne et certaines agglomérations où les loyers et les prix des logements sont très élevés, soit principalement les zones rurales.

A LIRE >>> Logement: les députés s’opposent au gouvernement et ne rabotent pas le prêt à taux zéro

Vendredi 6 décembre, c’était au tour des sénateurs de défendre le dispositif. Albéric de Montgolfier, sénateur LR et rapporteur général de la commission des finances, avait déposé un amendement pour s’opposer à la prolongation du PTZ jusqu’à fin 2021, dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances 2020. Le texte a été retiré, explique Le Figaro.  Le lobby du bâtiment applaudit : Jacques Chanut, le président de la Fédération française du bâtiment (FFB) a ainsi encouragé les parlementaires « à tenir jusqu’au vote définitif de la Loi de finances pour 2020, car le PTZ neuf se révèle indispensable à l’équilibre des territoires », rapporte le site batiactu.com.

L’offre et la demande

Le gouvernement voulait supprimer l’octroi du PTZ pour les zones B2 et C, car l’offre de logements y est jugée suffisante par rapport à la demande. Le prêt à taux zéro aurait dû être réservé uniquement aux logements anciens dans ces zones et non plus aux logements neufs.

A LIRE >>> Immobilier: pour acheter un logement, il n’y a pas que le prêt à taux zéro

Selon un rapport des ministères de l’Economie et des Finances et de la Transition écologique et solidaire, publié début novembre, le PTZ n’était pas aussi efficace que ça et ne permettait pas des gains importants pour ceux qui accèdent à la propriété via ce dispositif. Un recentrage sur les logements anciens à rénover était préconisé. Cependant, l’octroi d’un prêt à taux zéro dans les zones tendues a été déterminant dans l’achat du logement, selon les nouveaux propriétaires.

Sur le même thème

Prêt à taux zéro prêt immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique