Immobilier: une nouvelle aide pour propriétaires dans des zones à risques d’inondations

Le gouvernement a élargi l’aide aux travaux des propriétaires pour protéger leur maison des inondations.

Pour recevoir cette aide du gouvernement, il faut que son logement soit situé dans une zone à risque, couverte par un Plan de prévention des risques inondations (PPRI). Crédit: iStock.

Chaque année, des inondations provoquent des dégâts importants dans les communes touchées. Un récent décret publié par le gouvernement prévoit d’aider plus largement les propriétaires qui souhaitent faire des travaux de prévention dans leur maison. L’idée est de réduire les risques liés aux inondations en effectuant des travaux d’aménagement qui seront subventionnés en grande partie par l’État.

80% des dépenses éligibles

Le décret prévoit ainsi de prendre en charge « 80 % des dépenses éligibles réalisées sur des biens à usage d’habitation ou à usage mixte pour les études et travaux de prévention des inondations ». Jusqu’ici les propriétaires étaient aidés à hauteur de 40% par le fonds de prévention des risques naturels majeurs aussi appelé « fonds Barnier », rappelle Le Figaro.

Pour recevoir cette aide du gouvernement, il faut que son logement soit situé dans une zone à risque, couverte par un Plan de prévention des risques inondations (PPRI). La Fédération française d’assurances comptabilise 10 à 15 000 communes françaises dans ce cas. Il faut ensuite envoyer une demande en préfecture.

A LIRE >> Rénovation énergétique: bientôt un nouveau crédit d’impôt pour les travaux complets?

« Un pilier de notre action pour la transition écologique »

Les dépenses prises en charge concernent par exemple « la surélévation d’éléments techniques sensibles à l’eau (postes électriques, chaudières…), la mise en place de dispositifs de mise hors service automatique, le raccordement des canalisations d’eaux usées et pluviales au réseau collectif existant », précise le quotidien. Le Parisien cite également « les ouvrages de gestion des écoulements ou de correction torrentiels, la mise à disposition de batardeaux pour équiper des bâtiments en cas de crue ou encore la création d’espaces refuges et de systèmes d’endiguement ».

« La préparation de nos concitoyens et de nos territoires aux risques naturels liés au dérèglement climatique est un pilier de notre action pour la transition écologique », défendait ainsi la ministre de la Transition écologique et solidaire Élisabeth Borne dans un communiqué.

Sur le même thème

Aides à la rénovation immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique