Se connecter S’abonner

Immobilier: le marché parisien va-t-il connaître un tournant en 2020?

Alors que le prix du mètre carré dans l’immobilier parisien a atteint un nouveau record durant l’année 2019, il se pourrait que la tendance change en 2020.

immobilier
Crédit : iStock.

Le marché de l’immobilier parisien va-t-il enfin se détendre un peu ? Rien n’est moins sûr mais selon l’agence immobilière en ligne Proprioo, quelques signes peuvent montrer que la situation évolue.

Avec PriceHubble, Proprioo a étudié 75 000 annonces immobilières de ventes dans l’ancien durant l’année 2019. Cette étude, relayée par Le Figaro, montre que les prix du mètre carré ont augmenté de 14% dans le 4e arrondissement ou de 11% dans le 19e arrondissement. Mais, si l’on regarde plus précisément sur le dernier trimestre de l’année, certains arrondissements connaissent une certaine stagnation et d’autres, une baisse des prix.

Rééquilibrage

Ainsi, dans les 5e, 8e et 16e arrondissements, le prix médian du mètre carré a très peu progressé sur ces derniers mois de l’année : respectivement +0,14%, +0,74% et +0,81%. Les 6e, 7e, 10e, 12e et 20e arrondissements, eux, connaissent une légère baisse : respectivement -0,1% -1,46%, -0,76%, -1,63%, et -1,06%.

A LIRE >>> Immobilier locatif: dans quelles villes françaises faut-il investir?

Des chiffres qui ne permettent pas de déterminer une tendance sur le long terme, selon les auteurs de l’étude, mais qui peuvent indiquer un « rééquilibrage » du marché, un tournant, d’autant que 12 000 ménages ont décidé de quitter la capitale durant l’année, la jugeant trop chère. Certains acheteurs ont aussi décidé de reporter leur achat, en espérant une baisse des prix. Enfin, avec des taux d’emprunt bas, « la capacité d’emprunt des acheteurs ne peut plus s’aligner sur l’augmentation des prix », rapporte le journal Les Echos.

A LIRE >>> Immobilier: une nouvelle aide pour propriétaires dans des zones à risques d’inondations

Pas de bulle immobilière

Pour le cofondateur de Proprioo, Henri Pagnon, « nous ne croyons pas à une bulle. Le marché est dominé par des utilisateurs, pas des investisseurs mais nous tablons sur une année 2020 moins excessive que par le passé ».

A Paris, selon SeLoger, les prix de l’immobilier ont progressé de 27% en cinq ans. En décembre 2014, le mètre carré valait en moyenne 8 148 euros. Désormais, il faut compter près de 10 400 euros.