Se connecter S’abonner

Immobilier: cette application permet de vérifier qu’une annonce respecte bien l’encadrement

Lorsqu’on cherche un logement dans la capitale, difficile de savoir si le loyer annoncé dans une annonce respecte le dispositif d’encadrement. Une application permet de faire la vérification.

L’encadrement des loyers a fait son retour dans la capitale en juillet 2019, avec une version revue et corrigée. Cependant, certains propriétaires tentent de passer outre le dispositif et ne prennent pas en compte les loyers de référence pour mettre en location leur logement.

Analyse des annonces

Mais comment savoir que l’encadrement n’est pas respecté ? Une start-up, Mention, a mis au point une application, explique Le Figaro. Elle prend la forme d’une extension à installer sur son navigateur internet (seuls Firefox et Chrome sont pour l’instant compatibles). Lorsque l’on surfe sur les sites de petites annonces comme Se Loger, Leboncoin ou encore PAP, l’extension indique si l’annonce est légale ou non et quel est le prix auquel devrait être proposé le logement s’il respectait la loi.

A LIRE >>> Encadrement des loyers: quelles sanctions à l’encontre des bailleurs récalcitrants?

Nommée « Encadrement », l’application analyse l’annonce (l’adresse, si le logement est meublé ou non, le montant du loyer et des charges, la surface, le quartier) et compare ces données à celles définies pour l’encadrement des loyers. Si le montant demandé par le propriétaire dépasse le montant qu’il devrait normalement être, alors l’annonce est déclarée « illégale ».

A LIRE >>> Paris: pas de flambée des loyers l’an dernier sans l’encadrement

Illégale… mais pas toujours

Par exemple, Se Loger propose un logement situé dans le quartier de Chaillot (XVIe arrondissement), un deux-pièces de 37m² pour 1 750 euros par mois, charges comprises (150 euros, soit 1 600 euros sans les charges). Pour « Encadrement », l’annonce ne va pas. Le prix maximum pour un logement à cet endroit avec les mêmes caractéristiques devrait être de 1 324,60 euros, sans les charges. Par contre, ce deux-pièces de 60m² situé dans le XIe arrondissement proposé à 1 650 euros charges comprises est conforme à l’encadrement car selon l’application, un logement ayant les mêmes caractéristiques peut être loué jusqu’à 1 734 euros par mois.

A LIRE >>> Immobilier: l’encadrement des loyers est-il inefficace à Paris?

Cependant, « Encadrement » ne prend pas en compte les éventuels suppléments de loyer que les propriétaires peuvent demander, s’ils considèrent que leur logement à un petit plus. Aussi, lorsque l’année de construction n’est pas précisée dans l’annonce, l’appli prend en compte la fourchette la plus haute. Certaines annonces peuvent donc apparaître illégales alors qu’elles ne le sont pas forcément. « Nous avons créé cet outil dans un but d’information », souligne l’un des concepteurs de l’application au Figaro, Thomas Legrand.