Paris: un hôtel particulier aux dimensions hors norme vendu plus de 35 millions d’euros aux enchères

Un immense hôtel particulier situé près des Invalides à Paris a été vendu jeudi aux enchères pour plus de 35 millions d’euros, a annoncé jeudi le réseau immobilier chargé d’accompagner la transaction.

« Aujourd’hui, 23 janvier à 14H20, a été adjugée à la barre du tribunal (…) la dernière propriété d’envergure du quartier le plus recherché de Paris, le Faubourg Saint-Germain », a annoncé le réseau Daniel Féau dans un communiqué.

La propriété, « à l’allure d’une maison de campagne abandonnée, lovée à l’abri des regards indiscrets sur un espace vert protégé, donnant sur l’ancien appartement d’Yves Saint Laurent, a été adjugée pour la somme de 35,1 millions d’euros », précise le réseau. Interrogé par l’AFP, Daniel Féau n’a pas souhaité donner l’identité ni la nationalité de l’acquéreur.

L’hôtel particulier vendu dans le cadre d’une procédure de saisie

L’hôtel particulier, qui avait été mis à prix à six millions d’euros, est situé au 12 rue Oudinot, dans le 7e arrondissement parisien, non loin des Invalides, selon une plaquette de présentation du réseau, dont les photos témoignent d’un site à l’abandon. Le bâtiment représente en lui-même une surface totale de 1.500 mètres carrés et est entouré de 1.000 mètres carrés d’espaces verts.

A LIRE >> Les locataires mauvais payeurs bientôt recensés dans un fichier qui arrangerait bien les professionnels de l’immobilier ?

Le site appartenait à une société néerlandaise, Bellegingsmaattschapij Belensas, et était vendu dans le cadre d’une procédure de saisie par la banque américaine JP Morgan Chase, selon des documents de justice mis en ligne par Picard Avocats, le cabinet chargé de mener la vente aux enchères.

Une surenchère encore possible

Selon ces documents, la banque américaine réclamait 35,5 millions d’euros à la société néerlandaise, soit quasiment le montant auquel la propriété a été adjugée jeudi.

Néanmoins, cette opération n’est pas encore définitive. D’ici dix jours, un candidat à l’achat peut encore surenchérir à condition que sa proposition soit supérieure d’un dixième au moins, donc au-dessus de 39 millions d’euros environ.

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

Les signataires de promesses de vente peuvent se rétracter jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire

Les acheteurs immobiliers ont un délai supplémentaire pour se rétracter après la signature d’une promesse de vente, c’est-à-dire jusqu’au 3…

03/04/2020 09:38

Coronavirus : le CAC 40 a bien résisté, mais il n’est pas à l’abri d’une rechute

Si le CAC 40 a plutôt bien résisté aujourd’hui à la mauvaise nouvelle provenant des Etats-Unis, il n’est pas à…

02/04/2020 19:08

L’or, une protection qui peut rapporter

L’or n’a jamais rien rapporté ! Ni intérêts ni dividendes, contrairement aux obligations et aux actions. En revanche, ses cours…

02/04/2020 18:00

La CFDT réclame le rétablissement de l’ISF

Le secrétaire général de la Confédération Française Démocratique du Travail demande que les « plus riches » participent à «…

02/04/2020 16:14

Les commerçants n’ont pas le droit de refuser l’argent liquide

Les commerçants de votre quartier affichent « CB uniquement » sur leur vitrine ? Pourtant, ils n’ont pas le droit…

02/04/2020 15:49

Coronavirus : la MAIF va reverser plus de 100 millions d’euros à ses assurés en raison de la chute des accidents auto

La MAIF a décidé de rembourser à ses sociétaires une partie des cotisations d’assurances auto à hauteur d’un peu plus…

02/04/2020 15:30