Paris, ville du monde la plus attractive… Pour les plus riches

Malgré le contexte social explosif que connaît le pays depuis plus d’un an, la capitale truste pour la première fois le top du palmarès du réseau immobilier de luxe Barnes.

La Ville Lumière n’a jamais autant séduit les grandes fortunes mondiales. Crédit: iStock

Selon l’étude annuelle (le Global Property Handbook 2020) du réseau Barnes publiée ce jeudi et relayée par Le Figaro, la Ville Lumière n’a jamais autant séduit les grandes fortunes mondiales, qui sont au nombre de 265.000, et dont le patrimoine dépasse les 30 millions de dollars.

A LIRE > Paris, ville la plus chère du monde ? Pas vraiment…

En l’espace d’une année, Paris a ainsi gagné 4 places, coiffant au poteau New York (2e), Tokyo (3e), Los Angeles (4e) et Hong Kong (5e), qui dégringole au classement puisqu’elle était première en 2019. « Paris a profité du Brexit, des taux bas […] mais aussi de sa bonne santé économique », explique le président de Barnes, Thibault de Saint-Vincent. Contrairement à Hong Kong, où les prix de l’immobilier ont fortement chuté en raison notamment d’une crise sociale majeure, Paris « fait figure d’exception mondiale avec une quatrième année consécutive de hausse des transactions et des prix ».

Pour les bourses fortunées, Paris reste très abordable

A noter que selon les chiffres de Barnes, la moitié des ventes de plus de 1,5 million d’euros réalisées par des étrangers dans la capitale concerne des Américains, qui « restent très attachés à la France et à Paris en particulier », avance Jean-Christophe Thouait, CEO de Barnes États-Unis, « tant que le gouvernement et les médias ne relaient pas massivement ces tensions [Ndlr : liées aux gilets jaunes] outre-Atlantique ».

L’agence immobilière de prestige peut ainsi se targuer d’avoir vendu l’année dernière à Paris 191 biens en 72 heures, contre 152 en 2018. Les appartements de luxe partent comme des petits pains. Un 91 m² situé dans le quartier central de Châtelet a ainsi été acquis en moins de 24 heures pour 1,17 million d’euros (13.000 euros le m² environ).

A LIRE > Paris: un hôtel particulier aux dimensions hors norme vendu plus de 35 millions d’euros aux enchères

Les ventes qui dépassent les 30.000 euros du mètre carré se multiplient, précise BFM Immo. A ce prix-là, la capitale française reste très accessible pour la clientèle fortunée internationale. Barnes détaille ainsi les surfaces pouvant s’acquérir pour 1 million de dollars dans les quartiers les plus huppés de son top 5 :  alors que 55m² peuvent s’acheter à Paris, à New York ce sera 35 m², à Tokyo il faudra se contenter de 36 m², et à Hong Kong de 18 m². A Los Angeles en revanche, un 72 m² situé à Beverly Hills sera proposé.

Sur le même thème

Immobilier à Paris immobilier de prestige

Réactions et commentaires

Sur la même thématique