Immobilier – Défiscalisation: ce qui change en 2020 pour le Pinel, le Denormandie et le Malraux

Plusieurs dispositions de la loi de finances pour 2020 concernent les contribuables friands de défiscalisation via l’immobilier. Le point sur ce qui change cette année pour le Denormandie, le Pinel et le Malraux.

Cette année, le dispositif Denormandie s’applique non plus uniquement aux logements à rénover, mais également à ceux faisant l’objet de travaux d’amélioration. Crédit: iStock.

Les zones du Denormandie précisées

En vigueur depuis à peine un an, le dispositif Denormandie, destiné aux immeubles anciens à réhabiliter, est amélioré. Jusqu’à présent, il fallait investir dans les centres-villes des communes en besoin de réhabilitation de logements ou ayant conclu une convention d’opération de revitalisation de territoire. Cette notion de centre n’étant pas définie par les textes, on pouvait s’attendre à de nombreux contentieux avec le fisc. Pour les éviter, la loi de finances supprime cette référence au centre-ville.

A LIRE >>>Immobilier Denormandie: toutes les astuces pour réussir votre investissement

Il suffit désormais d’acheter sur tout le territoire des communes concernées. Le texte proroge également d’un an le régime. Vous pouvez donc investir jusqu’au 31 décembre 2022. Enfin, le dispositif s’applique non plus uniquement aux logements à rénover, mais également à ceux faisant l’objet de travaux d’amélioration, ce qui permettra aux acheteurs de créer des nouvelles surfaces habitables.

Encore un an pour acheter une maison en Pinel

La réduction d’impôt Pinel est elle aussi revue. L’avantage de ce régime était qu’il permettait d’investir indifféremment dans un appartement ou une maison, cette dernière étant plus facile à louer en province. Il faudra bientôt acheter exclusivement dans des immeubles d’habitation collectifs. Cette mesure n’entrant en vigueur qu’en 2021, vous avez toute l’année 2020 pour choisir un logement individuel.

A LIRE >>>Loi Pinel: deux nouvelles villes sont éligibles pour vos investissements locatifs

Une disposition expérimentale en vigueur pendant deux ans vise la Bretagne. Dans cette région, le préfet fixera par arrêté les communes éligibles, ainsi que les plafonds de loyers et de ressources du locataire pour chaque commune et par type de logement, ce qui obligera l’investisseur à bien se renseigner avant l’achat puisque, d’une ville à l’autre, les conditions d’application pourront changer.

Le Malraux prolongé

Quant au Malraux, qui donne lieu sur quatre ans à une importante diminution de votre contribution au budget de l’Etat, la loi de finances proroge pour trois ans, donc jusqu’au 31 décembre 2022, son application aux biens situés dans les zones bénéficiaires d’un programme de requalification des « quartiers anciens dégradés ou présentant une concentration élevée d’habitat ancien dégradé ».

A LIRE >>> Le gouvernement veut interdire le démarchage téléphonique en matière de rénovation énergétique

C’est intéressant car l’immobilier dans ces quartiers est moins cher que dans les sites patrimoniaux remarquables, alors que la réduction d’impôt est la même (30 % d’un plafond de dépenses de 400 000 euros de travaux étalés sur quatre ans).

Sur le même thème

Défiscalisation immobilière Dispositif Denormandie Immobilier locatif Investissement Pinel

Réactions et commentaires

Sur la même thématique