Se connecter S’abonner

Taxe foncière, taxe d’habitation : l’augmentation promet d’être faramineuse

Vieux serpent de mer, la révision générale des valeurs cadastrales des logements va conduire dans un futur proche à une envolée des impôts locaux. Explications.

taxe
La majorité des 50 communes les plus peuplées n’ont augmenté la taxe foncière que de 0,40%, ce qui correspond à l’augmentation automatique des valeurs locatives. ©iStockPhoto

L’article 146 de la loi de finances pour 2020 a acté la révision générale des valeurs cadastrales des locaux d’habitation.

Cette valeur sert de base au calcul des impôts locaux et repose aujourd’hui sur des montants déconnectés du marché immobilier.

A LIRE >>> Baisse d’impôts 2020: où en profite-t-on le plus et pour quel montant?

Une nouvelle base dès 2026

Au 1er janvier 2026, vos impôts locaux seront donc calculés sur une nouvelle base.

Elle sera déterminée à partir des loyers moyens constatés par catégorie de propriétés et secteurs à la date de référence du 1er janvier 2023.

A LIRE >>> Impôts 2020: vous avez intérêt à bien vérifier toutes les cases préremplies de votre déclaration de revenus

Pour les biens exceptionnels, cette valeur correspondra non au loyer moyen mais à 8 % de la valeur vénale.

Dans tous les cas, à moins d’une baisse drastique des taux non évoquée dans la loi, il faut s’attendre à une augmentation faramineuse de la taxe foncière et de la taxe d’habitation quand cette dernière sera encore exigible.