Se connecter S’abonner

Paris : découvrez les arrondissements les plus recherchés par les locataires

Une étude de Flatlooker sur les candidatures à la location à Paris révèle les grosses disparités du nombre de demandes entre les arrondissements de Paris et les départements de sa petite couronne.

Les arrondissements du centre de Paris ne sont pas ceux qui sont le plus recherchés par les locataires. C’est une des conclusions que l’on peut tirer de l’étude réalisée par la société Flatlooker, site de gestion locative en ligne, relayée par Le Parisien. Elle a en effet analysé plus de 20 000 candidatures enregistrées en 2019 sur son site afin d’identifier les différents arrondissements de Paris et les départements de sa petite couronne les plus demandés par les locataires.

L’étude révèle ainsi que c’est le 9e arrondissement de la capitale qui est le plus recherché par les locataires. En effet, si la moyenne de demandes à Paris est de 3,3 dossiers de potentiels locataires par jour, le 9earrondissement totalise une moyenne de cinq candidatures quotidiennes. « C’est la grosse surprise de cette étude. On pensait qu’avec la tension que connaissait Paris au niveau de son marché locatif, tous les arrondissements se valaient, mais ce n’est pas le cas », reconnaît auprès du Parisien Nicolas Gouyet, fondateur de Flatlooker.

À LIRE >>> Paris : les arrondissements à éviter pour dormir au calme

La raison du succès du 9e arrondissement, sa faible étendue géographique qui rend les biens disponibles rares, mais aussi sa mutation en quartier chic depuis plusieurs années. « Il fait partie des six arrondissements les plus petits de la capitale. L’offre y est donc relativement limitée ce qui rend la concurrence particulièrement féroce. Par ailleurs, il s’agit d’un secteur qui s’est beaucoup transformé ces dernières années et qui est devenu très branché », assure le fondateur de Flatlooker. Conséquence : alors qu’un logement trouve son locataire en 10 jours en moyenne, dans le 9e , ce chiffre tombe à cinq ou sept jours.

Le 15e arrondissement est celui qui séduit le moins

Sur la deuxième et troisième marche du podium des arrondissements pris d’assaut par les locataires, on retrouve les 11e et 12e arrondissements de Paris avec respectivement 4,7 et 4,6 demandes par jour en moyenne. Il semble que cela soit la rive droite qui soit la plus prisée des aspirants locataires. À l’inverse, en queue de classement, c’est le 15e arrondissement qui attire le moins avec 1,8 candidature par jour en moyenne. « On retrouve les raisons inverses qui font le succès du 9e , à savoir davantage de logements proposés à la location et peu de transformations du quartier », analyse Nicolas Goyet.