Immobilier: ces villes où il fera bon investir après le confinement

Certaines villes de taille moyenne disposent d’atouts qui font d’elles des secteurs d’investissement privilégiés à avoir à l’esprit une fois le déconfinement arrivé.

Dijon est réputée pour son dynamisme. Crédit: iStock.

Le prix de l’immobilier est généralement plus raisonnable dans les villes moyennes dont certaines disposent d’atouts indéniables. Desservies par le TGV, dynamiques, agréables à vivre, elles peuvent être considérées comme offrant la possibilité de réaliser un bon investissement. La Rochelle, Dijon, Poitiers ou Tours en font partie, selon Les Échos.

Ville étudiante au dynamisme touristique et économique, Poitiers est à seulement 1h35 de TGV de Paris depuis 2017. Première du classement 2019-2020 des villes universitaires réalisé par le magazine l’Étudiant, elle a l’avantage de conserver un prix moyen de l’immobilier abordable autour de 1 589 euros le mètre carré. Dans le centre-ville, son coût passe à 1 700 euros.

En bord de mer, réputée pour son authenticité et son calme, La Rochelle se démarque pour sa qualité de vie. Pour preuve, l’Association des villes et villages de France lui a décerné, il y a peu, la troisième place de la ville où il fait bon vivre. Très touristique, la ville côtière a vu ses prix de l’immobilier s’envoler de 34,8% au cours des dix dernières années. De ce fait, le prix au mètre carré moyen flirte avec les 3 300 euros. Pourtant, le nombre d’acheteurs est supérieur à celui des vendeurs.

Desserte, site classé…

Au carrefour des grandes villes françaises et suisses, Dijon est réputée pour son dynamisme qui a attiré 2,3% d’habitants en plus entre 2011 et 2016 selon les chiffres de l’Insee. Par ailleurs, plus d’un milliard d’euros ont été investis en quinze ans pour doter l’agglomération de grandes infrastructures et la ville pouvait se targuer, au troisième trimestre 2019, d’un taux de chômage de 7,2% (soit 1,4% de moins que la moyenne nationale). Très bien desservie par les TGV et les autoroutes, elle compte aussi une importante population étudiante. Pourtant, le prix moyen du mètre carré, fixé à 2 125 euros, reste raisonnable. 

A LIRE >> Crédit immobilier: la baisse du taux d’usure pèse sur les dossiers les plus fragiles

Premier bassin d’emploi de la région Centre Val-de-Loire et surtout premier pôle d’enseignement avec près de 30 400 étudiants en 2019, Tours est située au cœur des grands châteaux de la Loire, dans un site classé au patrimoine mondial de l’Unesco. La ville, à moins d’une heure de Paris en TGV, affiche un prix moyen au mètre carré de 2 570 euros. En hausse depuis une dizaine d’années, ce prix a été marqué par une forte accélération ces derniers mois.

Sur le même thème

Investir dans l'immobilier Investissement locatif

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique