Se connecter S’abonner

Immobilier: combien coûte un extérieur à Paris?

Le confinement a rappelé les joies d’avoir un extérieur en ville, au-delà de la valeur ajoutée qu’il apporte à un logement. Mais comment se calcule la surcote de prix liée à sa présence?

Immobilier Paris

Un balcon ou une terrasse. Quelle que soit sa taille, un extérieur est un point fort pour un logement, surtout si vous habitez une petite surface comme c’est souvent le cas à Paris. La start-up PriceHubble simplifie la recherche de ceux qui souhaitent profiter d’un extérieur sans quitter la capitale, expliquent Les Échos

Pour chiffrer le coût d’un balcon ou d’une terrasse, elle a mis au point un algorithme d’estimation immobilière, qui s’appuie notamment sur la base de données sur les transactions immobilières (DVF) du fisc. Elle a aussi regardé à la loupe 32 000 annonces. Puis, la société a réalisé des simulations pour un appartement de 60 m² situé au cinquième étage. Elle a ensuite calculé un prix au mètre carré selon dans l’hypothèse d’absence d’un extérieur, de la présence d’une terrasse ou balcon de 5 m², puis d’une terrasse de 10 m² et de 20 m².

Un prix moyen variable selon la taille

Le résultat ne déroge pas aux prix du marché immobilier parisien. Pour preuve: plus la surface de l’extérieur est réduite, plus le prix du mètre carré est élevé. Dans le cas d’un appartement à 10 000 euros/m², il faut compter en moyenne 5 100 euros/m² pour une terrasse de 5 m². Un prix qui passe à 3 900 euros pour une surface 10 m² et à 3 300 pour 20 m². 

A LIRE >> Coronavirus: le traitement des dossiers de crédit immobilier reprend

Dans les arrondissements les plus chers, comme le 6e, une terrasse de 5 m² flirte avec les 42 000 euros, et il faut débourser 107 000 euros pour un extérieur de 20 m². Les mêmes surfaces seront bien plus abordables dans les 20e, 13e et 19e arrondissements où la terrasse de 20 m² avoisinera les 55 000 euros.

Selon la start-up, les extérieurs les plus spacieux seraient situés dans le 8e arrondissement où la surface médiane est de 10 m². Suivent ensuite les 1er, 4e, 14e, 15e et 16e arrondissements où la surface médiane des terrasses et balcons est de 8 m².