Mieux Vivre Votre Argent

Immobilier : espaces extérieurs, pièce de télétravail, accès internet… Quelles évolutions dans les priorités des acheteurs ? 

En quoi la crise sanitaire a-t-elle changé les recherches immobilières des acquéreurs français ? Avec le confinement, les citoyens ont dû rester chez eux et ont pris de nouvelles habitudes comme celle de travailler à distance. Cela a beaucoup influé sur les envies d’achat immobilier, selon l’Observatoire du Moral Immobilier SeLoger, réalisé à la mi-mai. 

Du wifi et de l’espace

Pour 53% des futurs acquéreurs, une bonne connexion wifi est essentielle à un achat immobilier. Rien de bien étonnant quand on sait quelle place prend le numérique dans nos vies, d’autant plus quand on doit télétravailler. Ce sont ainsi 24% des personnes interrogées qui tiennent à disposer d’une pièce dédiée à cette activité. 

Après des semaines passées confinés chez eux, les Français veulent de l’espace. SeLoger note une nette augmentation des recherches de maisons pendant le confinement. L’enquête montre que 47% des acquéreurs recherchent une maison et 27% souhaitent un appartement. 1 acheteur sur 5 veut par ailleurs un logement plus grand. Et 14% des personnes sondées ont comme priorité de trouver un bien avec une terrasse, un jardin ou un balcon. En revanche, le confinement n’a pas provoqué un exode rural massif, selon SeLoger. 25% des Français s’imaginent dans une ville de moins de 20 000 habitants et 13% envisagent de s’installer à la campagne. 

A LIRE >> Immobilier: la demande locative a rapidement repris au déconfinement

Les Français sont prêts à des concessions 

Pour arriver à trouver l’appartement ou la maison qui remplit tous leurs nouveaux critères, les Français sont prêts à des concessions, comme celle d’étendre leur périmètre de recherche et en s’installant plus loin des centres urbains. C’est le cas de 38% des futurs acheteurs. 72% sont également partants pour effectuer des travaux dans leur bien.