Action Logement va verser 150 euros aux ménages en difficulté

Une nouvelle aide vient compléter les dispositifs publics mis en place pour faire face aux impayés de loyers, qui se sont aggravés pendant la crise sanitaire. Il s’agit d’un coup de pouce forfaitaire, d’un montant de 150 euros, accordé aux salariés confrontés à une baisse de revenus, pour le paiement de leur loyer ou le remboursement de prêts pour l’achat de leur logement, selon un communiqué. Cette aide est octroyée par Action Logement, acteur de référence du logement social et intermédiaire en France.

Dans les détails, les salariés du secteur privé qui ont subi une baisse de revenus d’au moins 15%, à la suite de la mise en place du chômage partiel, peuvent remplir un dossier. Les demandeurs d’emploi sont aussi concernés, ainsi que les salariés qui ont connu des surcoûts de loyer en raison de la crise sanitaire, si par exemple ils ont maintenu une double résidence, pour des motifs professionnels. Les locataires du parc privé, social et intermédiaire, de résidence collective d’hébergement (hors Crous, pas les étudiants), et les ménages accédant à la propriété sont éligibles à cette aide exceptionnelle.

Il ne faut pas gagner plus d’un Smic et demi pour y prétendre

Par ailleurs, il faut avoir des ressources inférieures à 1,5 fois le Smic pour y prétendre, et le montant n’est octroyé qu’une seule fois par ménage, pendant deux mois au maximum. Le salarié qui souhaite en bénéficier doit s’adresser au service social de son entreprise, ou faire sa demande sur le site Internet d’Action Logement, dans les trois mois qui suivent la première baisse de revenu. Il est également possible de contacter la plateforme « sos loyers impayés », au 0 805 16 00 75.

À LIRE >>> 100 millions d’euros d’aides pour les entreprises de moins de 20 salariés en Île-de-France

Ce numéro de téléphone répond aux interrogations des personnes en difficulté et renseigne sur tous les dispositifs existants pour répondre aux besoins des familles fragilisées par la crise sanitaire et prévenir les défaillances de paiement des loyers. Les locataires, par exemple, peuvent demander une aide auprès du Fonds de solidarité pour le logement (FSL). Ce sont les conseils départementaux et les métropoles qui s’en chargent.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Rénovation: MaPrimeRénov’ accessible à tous, sans conditions de revenus en 2021

Dès 2021, MaPrimeRenov’ sera étendue à tous les ménages, sans condition de revenus, ainsi qu’aux propriétaires bailleurs et aux syndicats…

06/08/2020 16:54

Assurance: êtes-vous assuré contre les dégâts causés par la sécheresse?

Quatre millions d’habitations sont potentiellement très exposées aux dégâts liés à la sécheresse estime Assurland.

06/08/2020 16:41

Immobilier: des prix parisiens stables par rapport à juin

Les prix de l’immobilier parisien ne s’envolent plus. En juillet, ils se sont même stabilisés affichant, selon les arrondissements, des…

06/08/2020 14:37

Economie: l’exigibilité des loyers n’a pas été suspendue pendant le confinement

Le tribunal de Paris a donné raison au propriétaire des murs d’un restaurant dont le patron avait arrêté de payer…

06/08/2020 12:56

Immobilier: 68% des résidences principales achetées par des primo-accédants

La part des primo-accédants a été très élevée en juillet chez CAFPI. Elle a représenté 68% de la clientèle du…

06/08/2020 11:44

Investissement: dans quelles villes acheter un parking est le plus rentable?

Les places de parking ont la cote auprès des investisseurs. Seloger propose un classement des villes de plus de 100…

06/08/2020 10:25