Un tiers des Français souhaite rénover son logement d’ici fin 2020

Plus de la moitié des Français ont l’intention de rénover leur logement prochainement, et plus d’un tiers d’entre eux d’ici à la fin de l’année, selon le baromètre CSA Research pour Cofidis.

Le budget s’élève en moyenne à 9 550 euros et il varie selon les catégories. Crédit: iStock.

Les Français souhaitent rénover leur logement mais le financement des travaux reste le principal frein, en pleine crise sanitaire, alors que les dispositifs « verts » mis en place par l’État sont méconnus, selon une étude CSA Research pour Cofidis. En effet, 54% des personnes interrogées disent avoir l’intention de faire des travaux de rénovation prochainement et 37% d’ici fin 2020, en particulier les 18-34 ans et les CSP+. Il s’agit même du deuxième projet après « partir en voyage », souligne le communiqué. De plus, les Français sont plutôt familiers des travaux de rénovation, puisque trois sur quatre (soit 73%) déclarent en avoir déjà effectué.

La raison principale de l’entreprise de ces travaux est le confort de vie : 52% disent vouloir l’améliorer. La seconde raison est la rénovation énergétique, car seul un quart des Français prévoient des travaux de rénovation énergétique ou d’isolation thermique, soit 26% d’entre eux selon l’enquête. Quant au budget, il s’élève en moyenne à 9 550 euros et il varie selon les catégories. Le budget médian est de 4 750 euros et de 10 050 euros pour les CSP -. Le manque de budget est, pour 31% des sondés, la raison pour laquelle ils n’envisagent pas de travaux de rénovation : il leur manque en moyenne 14 400 euros, un frein principalement évoqué par les CSP – (39%), dont la situation financière risque de s’aggraver dans les prochains mois. Le montant du manque de budget s’élève à 16 000€ chez les retraités. 

Les aides « vertes » méconnues

Les personnes interrogées utilisent principalement leurs économies pour entamer des travaux de rénovation, 50 % d’entre elles, et le budget courant de leur foyer pour 40%. Le crédit à la consommation est utilisé par 17% seulement et 9% disent faire appel aux aides « vertes », crédits d’impôts notamment. Comme 65% d’entre eux déclarent mal connaître les dispositifs, les auteurs estiment que cela peut expliquer la faible part de Français qui engagent des travaux de rénovation énergétique et ce ne serait pas en raison d’un désintérêt pour les enjeux environnementaux. L’isolation figure en tête des travaux envisagés car 38% choisissent d’abord d’isoler leur logement : le coût oscille entre 4 000 et 12 000 euros selon le baromètre. L’Ademe estime que ces travaux permettraient de réaliser jusqu’à 25% d’économie sur la facture énergétique annuelle.

À LIRE >>> Rénovations énergétiques : quelles sont les entreprises les moins sérieuses selon UFC-Que-Choisir ?

Par ailleurs, le sondage révèle que les Français sont plutôt bricoleurs : 61% font l’ensemble ou une partie de leurs travaux eux-mêmes. Seul un sur six confie l’ensemble à des professionnels. La location de matériel et l’achat d’outils d’occasion sont privilégiés.

Sur le même thème

Aides à la rénovation immobilier Logement Rénovation bien immobilier

Réactions et commentaires

Sur la même thématique