SCPI : comment peut-on vendre ses parts ?

Un placement dans une SCPI n’est pas sans risques. La liquidité et la perte en capital en font partie. Dans les faits, tout associé d’une SCPI peut céder tout ou une partie de ses parts à tout moment, à la condition qu’il ne soit pas contraint par une durée de détention (dans le cas des SCPI dites fiscales par exemple). Mais il n’existe aucune garantie quant au prix et au délai de vente. D’autre part, les règles de vente diffèrent selon qu’il s’agit d’une SCPI à capital variable ou d’une SCPI à capital fixe.

Les SCPI à capital fixe

La vente de parts d’une SCPI à capital fixe s’effectue principalement via un marché secondaire. C’est la société de gestion en charge de la SCPI qui l’organise. Elle regroupe d’un côté les demandes d’achat de parts de clients déjà associés ou non, et recense de l’autre les offres de retrait de porteurs de parts désirant sortir. Comme dans tout marché, le prix de vente résulte de la confrontation de ces ordres. La fréquence (qui peut être hebdomadaire, mensuelle, ou plus rarement trimestrielle) de cette confrontation est laissée à la discrétion de la société de gestion.

Concrètement, le vendeur remplit un formulaire comprenant le nombre de parts qu’il souhaite céder et le prix minimum espéré, et l’adresse à la société de gestion. Ce document est valable un an, et peut être modifié ou annulé à tout moment par le vendeur. A chaque confrontation du carnet d’ordres, la société de gestion détermine un prix : c’est celui qui aura permis d’échanger le plus grand nombre de parts.

L’ordre de vente est alors exécuté si le prix fixé correspond au souhait du vendeur. La vente peut ainsi prendre du temps. Au bout d’un an, le vendeur peut renouveler sa demande. Si l’associé connaît un acheteur pour ses parts, la vente peut aussi se faire directement, de gré à gré. Il faut simplement avertir la société de gestion de la vente.

Les SCPI à capital variable

Dans le cas d’une SCPI à capital variable, les choses sont plus simples. L’associé qui veut se séparer de ses parts demande à la société de gestion de les racheter. Le prix de rachat est connu et publié, il est fixé généralement à plus ou moins 10% de la valeur de reconstitution de la SCPI.

L’ordre est alors exécuté et les parts remboursées, à la condition néanmoins qu’il existe en face des demandes de souscription pour un montant au moins équivalent. Dans le cas contraire, la société de gestion peut mettre en place un marché secondaire, qui fonctionnera sur les mêmes principes que celui des SCPI à capital fixe, puiser dans ses liquidités, ou, en dernier ressort, si les demandes de retrait sont importantes, cas exceptionnel, procéder à la vente d’immeubles. Là encore, les délais de revente peuvent être très variables, de deux semaines à plusieurs mois.

A LIRE>>> Comment les SCPI traversent-elles la crise du coronavirus ?

Il est toutefois important de rappeler que le placement dans une SCPI s’appréhende sur le long terme. La durée minimale recommandée de conservation de ses parts varie entre 8 à 10 années.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre
Mots-clés : immobilierSCPI

Articles récents

En cas de changement dans la filiation, la pension peut être restituée

Pour la Cour de cassation, la modification de la filiation paternelle d’un enfant peut entraîner pour la mère, qui en…

26/09/2020 10:58

Semaine dans le rouge pour la Bourse de Paris

L’indice phare de la place parisienne a cédé 5% sur la semaine. La raison tient au retour des inquiétudes sur…

25/09/2020 18:38

La dette publique, en forte augmentation, monte à 114,1% du PIB

À la fin du deuxième trimestre 2020, les emprunts de l’État représentaient 2 638 milliards d’euros, selon les chiffres de…

25/09/2020 17:20

Immobilier : au deuxième trimestre, le prix des logements augmente de 5,5% sur un an

Au premier trimestre, le prix des logements anciens et neufs affichait une hausse de 4,9%, selon l’Insee.

25/09/2020 17:12

La Bourse japonaise, en quête de la reprise mondiale

L’arrivée de M. Yoshihide Suga comme premier ministre ne devrait pas apporter de grands changements dans la politique économique du…

25/09/2020 16:53

Automobile : Bruno Le Maire ne veut pas d’un malus au poids

Préconisée par la Convention citoyenne pour le climat, l’instauration d’une taxe sur les véhicules les plus lourds n’est pas du…

25/09/2020 15:20