Logement: quelles sont les villes les plus prisées par les étudiants?

Les étudiants poursuivent la préparation de leur rentrée et sont à la recherche de leur futur logement. Se Loger a compilé les villes les plus recherchées.

Les étudiants sont à la recherche de leur logement pour la rentrée. Crédit: Istock

Le confinement a bouleversé le marché de la location pour les étudiants. En effet, nombreux sont ceux qui ont rendu leur appartement ou leur studio plus vite que prévu, durant le printemps, pour se confiner dans leur famille. Mais, alors que la rentrée approche, les recherches sont reparties de plus belle. Ainsi, selon Se Loger, c’est à Lille que les recherches de logement pour les étudiants sont le plus en hausse, parmi les dix villes retenues par le site de petites annonces : +17,7% par rapport à juin. Les secteurs les plus prisés semblent être le Vieux-Lille, les environs de la Grand’Place et les secteurs République et Vauban.

Autre ville qui affiche une belle dynamique : Rennes. La préfecture de la région Bretagne affiche un beau redémarrage de la demande locative, avec une augmentation des recherches de 15,8%, par rapport à juin. Mais Se Loger remarque qu’il devient de plus en plus difficile de s’y loger, alors que la ville compte 67 000 étudiants. En effet, les logements, avec une petite superficie, se font rares, et l’offre proposée par le Crous n’est pas suffisante pour améliorer la situation.

La demande sur Bordeaux baisse

Sur le pied du podium, on retrouve Toulouse, où Se Loger constate une augmentation de 12,5% en juillet, par rapport à juin, de la consultation des annonces de locations pour étudiants. Le site note que l’augmentation est plus forte en juillet qu’en juin, ce qui signifie que les étudiants semblent s’y prendre de plus en plus tardivement pour trouver un logement pour la rentrée.

A LIRE >>> Logement: attention, plus chère sera la rentrée étudiante!

Dans ce classement, on retrouve aussi Grenoble (+12%), Nancy (+9%), Aix-en-Provence (+8,3%) et Nantes (+6,3%). Les trois dernières places du classement sont occupées par Lyon (+4,5%), Paris (+1,6%) et Bordeaux (-1,2%). Si une baisse se fait sentir à Bordeaux, c’est que les hausses du volume de recherche ont été très importantes lors du déconfinement. Ainsi, elles avaient progressé de 42,6% en mai par rapport à avril et de 10% en juin par rapport à mai.

Sur le même thème

Logement logement étudiant

Réactions et commentaires

Sur la même thématique