Construction immobilier neuf: les malfaçons se multiplient

L’agence qualité construction (AQC) vient de publier un rapport dans lequel elle dévoile la liste des 10 malfaçons les plus fréquentes et les plus coûteuses dans la construction immobilière.

Les soucis de stabilité progressent également. Ils représentent 10% des malfaçons. Crédit: iStock.

Un « flop 10 ». Voilà comment l’Agence qualité construction (AQC) entend sensibiliser l’ensemble des acteurs du bâtiment à l’importance de mieux construire. Depuis une dizaine d’années, l’association note, en effet, une augmentation des malfaçons. 

Dans le cas des maisons individuelles, la malfaçon la plus courante entre 2017 et 2019 concerne le revêtement de sol intérieur. Elle concerne 13% des anomalies et coûte le plus cher, précise l’observatoire de la qualité de la construction 2020. Suivent ensuite les soucis de couverture, en terme de volume et les problèmes de poutres ou poteaux (hors charpente seule). Ils partagent la troisième place du classement avec les anomalies sur le réseau d’eau à l’intérieur de la maison.

Des défauts d’étanchéité à l’eau 

Les immeubles sont confrontés au même problème de revêtement de sol intérieur. Il devance des soucis de poutres ou poteaux (hors charpente seule) et ceux de fenêtres ou de portes-fenêtres. Ce même trio est aussi celui qui coûte le plus cher.

De manière générale, ces malfaçons se traduisent par des défauts d’étanchéité à l’eau (62%, soit deux points de plus qu’entre 2006 et 2016), des défauts de sécurité d’utilisation (14%, soit trois points de plus). Les soucis de stabilité progressent également. Ils représentent 10% des malfaçons (+ deux points), alors que les manifestations d’ordre esthétique diminuent de six points (9%).

Un coût des sinistres en hausse

Le document précise que les indemnisations au titre de l’assurance dommage ouvrage – souscrite par les promoteurs et sur laquelle s’adosse la garantie décennale – augmentent en moyenne de 6,2% par an, depuis 2009. Au total, le coût des sinistres s’est élevé à 782 millions d’euros en 2018, contre environ 430 millions d’euros en 2008.

A LIRE >> Immobilier: le prix d’un appartement neuf atteint 4 806 euros le mètre carré

En 2019, l’activité s’est établie autour de 146,7 milliards d’euros, portée par les travaux d’entretien et de rénovation, qui représentent 54% du chiffre d’affaires du secteur, et la construction de locaux neufs. Celle de logements neufs représente, quant à elle, 30% du chiffre d’affaires. 

Sur le même thème

bâtiment Immobilier neuf maison

Réactions et commentaires

Sur la même thématique