Se connecter S’abonner

Construction de logements: en juillet, les autorisations ont continué de baisser, les chantiers ont repris

Si les indicateurs sont toujours à la baisse pour les constructions de logement, la situation s’améliore au mois de juillet 2020, selon les chiffres du ministère de la Transition écologique. 

Immobilier - Logement -
Crédit: iStock.

La reprise de l’activité du bâtiment reste un enjeu majeur pour le gouvernement depuis la fin du confinement. Lourdement impacté par la crise du coronavirus, le secteur du BTP affirmait, en juillet, s’attendre à la perte de 120 000 emplois. Alors que la rentrée approche, qu’en est-il des constructions de logement ? La situation semble s’améliorer petit à petit, selon les chiffres publiés par le gouvernement. Si le ministère de la Transition écologique note un léger repli en juillet des autorisations de construction et des chantiers, la baisse est bien moins préoccupante que celle observée pendant le confinement.

Une baisse moins marquée pour les logements autorisés

La quarantaine a en effet marqué un coup d’arrêt total aux constructions de logement. Entre avril et juin, les débuts de travaux avaient baissé d’environ un quart par rapport à l’année 2019. Entre mai et juillet, la diminution observée n’est plus que de 8,7% par rapport à l’année précédente. 92 900 logements ont été mis en chantier pendant ces trois mois. 

Pour le mois de juillet 2020, la plus grosse baisse concerne les logements autorisés à la construction, qui sont 28% moins importants que la moyenne des trois mois avant le confinement et 23% inférieurs aux douze mois avant le confinement. Il n’y a donc pas eu de rebond très fort des permis de construire délivrés, mais les chiffres sont bien meilleurs que ceux d’avril où le nombre de logements autorisés chutait de 64% par rapport aux mois de décembre 2019, janvier et février 2020.

A LIRE >> Economie : le PIB a chuté de 13,8% au deuxième trimestre

+25% de chantiers de mai à juillet par rapport aux trois mois précédents

Pour les constructions qui ont déjà commencé, la reprise semble être actée. Le niveau se rapproche des moyennes avant le confinement avec une baisse de 8% par rapport à la moyenne de décembre, janvier et février et de 5% en comparaison aux douze mois précédant la crise sanitaire. Ainsi, de mai à juillet, les logements mis en chantier ont augmenté de plus de 25% par rapport à la période de février à avril.