Immobilier locatif : dans quelles villes louer un studio meublé est-il le plus rentable ?

Combien de temps faut-il pour rentabiliser l’ameublement d’un studio proposé à la location ? Ainsi loué, il rapporte un loyer plus élevé et vous permet de profiter d’une fiscalité avantageuse.

L'investissement de base peut rapidement être rentabilisé. Crédit: iStock.

C’est vrai, meubler un studio dans le but de le louer coûte de l’argent. Mais cet investissement peut vite être rentabilisé. En se basant sur son baromètre des loyers, SeLoger.com a établi le classement des villes où la location d’un meublé est la plus intéressante. Paris et Lyon arrivent en tête, selon un communiqué du mercredi 9 septembre.

En moyenne, il faut débourser 3 000 euros et patienter un an et demi pour rentrer dans ses frais. En France, le loyer moyen d’un studio meublé est de 516 euros par mois, charges incluses. Celui d’un studio loué vide est de 478 euros, avec les charges. Cet écart de 38 euros permet de rembourser l’achat des meubles, accessoires et de l’électroménager en 79 semaines, soit 19 mois, soit près d’un an et demi.

19 semaines à Paris et Lyon

A Paris, un logement meublé se loue en moyenne 1 806 euros par mois, charges comprises, contre 1 579 euros pour une location vide. Moyennant 4500 euros pour l’équiper, il suffira de 19 semaines pour rentabiliser l’ameublement de l’appartement. A Lyon, le délai sera le même. Là-bas, un logement meublé coûte généralement 1 075 euros par mois contre 842 euros pour une location vide.

A Bordeaux, il faudra 30 semaines et neuf de plus à Strasbourg. Du côté d’Aix-en-Provence 43 semaines suffiront. Et l’ameublement sera remboursé en 46 semaines à Toulouse, 47 à Reims et 50 à Annecy. A Tours, Marseille et Angers, 67, 77 et 83 semaines seront nécessaires. 

Des avantages

Comme le souligne SeLoger.com, selon la qualité des équipement choisis, vous pourrez dépasser le montant indicatif de 3000 euros. Mais plus vos choix seront qualitatifs, plus vous limiterez les risques de vacance locative. Qui plus est, si la location d’un meublé demande un investissement plus important, le statut de loueur en meublé a des avantages. Il permet de déduire l’intégralité de ses dépenses et de réduire ses impôts.

A LIRE >>> Immobilier: le statut fiscal des propriétaires de meublés évolue

Le site précise également que certaines villes ont volontairement été écartées du classement dans la mesure où les loyers relevés pour une location vide dépassaient ceux d’un bien loué meublé. C’est le cas notamment de Dijon, Rennes, Besançon, Le Havre, Boulogne, Saint-Denis, Limoges ou encore Amiens. Et cela même si la différence n’est que de quelques dizaines d’euros au maximum.

Sur le même thème

Immobilier locatif Loueur en meublé Loyer

Réactions et commentaires

Sur la même thématique