Se connecter S’abonner

Immobilier de luxe : les locataires étrangers sont de retour à Paris

Les étrangers amateurs d’appartements de prestige sont de retour dans la capitale selon le spécialiste de la location haut de gamme Book A Flat.

Immobilier de luxe paris

Ils sont de retour : les locataires étrangers amateurs de luxe reviennent à Paris. C’est le constat dressé par Book A Flat, spécialiste de la location haut de gamme dans la capitale. En effet, ils sont 45% d’étrangers contre 55% de Français en septembre 2020, soit le même taux qu’en septembre 2019. Hors Europe (20,2%), les clientèles asiatique, américaine et maghrébine sont les plus représentées avec chacune 6,1%. Viennent ensuite la clientèle sud-américaine (3%) et russe (2%). Leur nombre avait chuté en mai, passant à 35%, et même à 29% en juin. Selon l’expert, ce sont les étudiants étrangers qui feraient repartir le chiffre à la hausse. Ils « représentent 41% des locataires chez Book A Flat, contre seulement 12% en mai 2020 », précise le cofondateur du site immobilier, Stanislas Coûteaux, dans le communiqué, ce qui prouve selon lui que le marché est « résilient ».

Autre constat, l’augmentation de l’offre de logements de luxe à la location dans les arrondissements plus centraux, alors que c’est l’ouest parisien qui est « historiquement le principal pourvoyeur d’appartements haut de gamme ». Sur trois mois, un tiers des baux signés l’ont été dans les arrondissements du centre de Paris, soit du 1er au 6e. Ils n’étaient que 28% l’an dernier. En fait, « la crise touristique pousse les investisseurs Airbnb des arrondissements centraux à revenir dans le giron de la location plus classique ». Le portefeuille de biens en location meublée de Book A Flat « a augmenté de 60% depuis le mois de juin », commente Stanislas Coûteaux.

A LIRE >>> Immobilier de luxe: les prix flambent à Paris

La palme revient au 5e arrondissement

C’est dans le 5e arrondissement que les loyers sont le plus élevés, selon le site. « La présence de grandes écoles, telles que la Sorbonne ou l’Ecole Normale Supérieure font du 5e arrondissement l’un des plus chers pour les studios car très sollicités par les étudiants étrangers », explique le cofondateur de Book A Flat.