Se connecter S’abonner

Immobilier de luxe : les Français, premiers acheteurs de biens… à Londres !

Pour la première fois cette année, les acheteurs tricolores arrivent en première place des transactions immobilières dans les quartiers chics du centre de la capitale britannique, devant les Asiatiques.

immobilier
Crédit: iStock.

Le Brexit ne freine pas les investisseurs immobiliers. Selon le réseau Knight Frank, les Français sont les principaux acquéreurs de biens immobiliers de luxe dans le centre de Londres. En effet, sur les neuf premiers mois de 2020, les acheteurs tricolores représentent au 19 octobre 11% du total des transactions impliquant des acheteurs étrangers. C’est la première fois que les Français trustent la première place sur cette période. Habituellement, ce sont les Chinois qui arrivent premiers ces dernières années, selon le réseau immobilier britannique, représentant 15% des transactions étrangères dans l’hyper centre de Londres entre janvier et septembre 2019, alors que les Français ne représentaient que 2%.

Pour un responsable de Knight Frank, « ces opportunités d’achat » sont dues à la combinaison de plusieurs facteurs : « une livre faible, un relèvement probable de la fiscalité immobilière et une concurrence moins importante de la part des acheteurs qui doivent se rendre (en Angleterre) par un vol long-courrier ». Les acheteurs britanniques sont sans surprise les plus nombreux à acheter dans l’hyper centre de Londres en 2020 (59% des transactions sur la période, contre 47% l’an dernier). Selon Knight Frank, les acheteurs en euros ont bénéficié d’un rabais de 30% dans cette zone entre la période avant le référendum européen et le milieu de la semaine du 15 octobre.

Hong-Kong et États-Unis arrivent juste derrière la France

Concernant les autres nationalités, après les Français, ce sont donc les Hongkongais qui arrivent en tête des achats immobiliers haut de gamme, avec 9,2% des transactions impliquant des étrangers, ex æquo avec les Américains. Les Chinois arrivent ensuite avec 8,3%, suivis des Indiens (7,3%), des Italiens (5,5%), ex æquo avec les Suisses. Les Australiens représentent 4,6%, les Bangladais 3,7%, et enfin les Japonais 2,8%. L’achat médian d’un Français dans le « prime central London » atteint 2,34 millions de livres cette année, relève le Figaro, soit 2,6 millions d’euros. Les acheteurs tricolores privilégient Chelsea, devant Kensington et Knightsbridge.