Se connecter S’abonner

Immobilier : les prix grimpent toujours à Paris et en Ile-de-France

Malgré un ralentissement qui semble s’amorcer, les prix dans l’immobilier ancien augmentent toujours à Paris et plus encore dans le reste de l’Ile-de-France.

Dans Paris, le prix au mètre carré des appartements passerait de 10 720 euros en août à 10 790 euros en décembre 2020 (soit une hausse 0,7% en quatre mois). C’est ce qui résulte des indicateurs avancés des Notaires du Grand Paris, dans leur note mensuelle publiée vendredi 30 octobre.

Partant de ces données, la hausse annuelle de 7,4% constatée en août serait ramenée à 5,5% en décembre 2020. « En fait, de juin à décembre 2020 le prix au mètre carré dans la capitale n’augmenterait que de 110 euros, alors qu’il avait augmenté de 320 euros à la même période en 2019 », précise la note.

Des prix multipliés par 4,3 en vingt ans à Paris

En vingt ans, les prix de l’immobilier ont été multipliés par 4,3. En 1999, à Paris, le prix au mètre carré était de 2 360 euros rappellent les notaires. Mais il n’y a pas que le prix qui a progressé. Au cours de la même période, la surface moyenne des biens vendus est passé de 43 m² à 46 m².

Ces évolutions ne sont pas propres à la capitale. Elles concernent toute l’Ile-de-France. « L’augmentation des prix a été beaucoup plus marquée au centre de la région francilienne où la centralité, la proximité des transports, des aménités et de l’emploi ont joué un rôle déterminant », précise la note. En Ile-de-France, le prix au mètre carré est passé de 1 710 euros à 5 230 euros entre 1999 et 2019. Il a donc été multiplié par 3,1. La surface des biens a quant à elle progressé de 2 m². Elle est ainsi passée de 54 m² à 56 m².

Plus précisément, le prix des maisons devrait augmenter de 6,1% entre décembre 2019 et décembre 2020. Dans la petite couronne, la hausse est plus importante (6,3%). Elle est de 6% dans la grande couronne. En août, pourtant, elles étaient respectivement limitées à 4%, 4,7%, 3,7%, une preuve que depuis le confinement, les abords de Paris séduisent plus d’acheteurs en quête d’un extérieur et d’espaces plus grands. 

Une progression plus importante en dehors de Paris

Le prix des appartements n’est pas en reste, pour la même raison. Les tarifs ont bondi de 6,4% entre août 2019 et août 2020 dans la petite couronne. Dans la grande couronne, la progression est limitée à 4,7% au cours de la même période. Mais, en se fiant aux avant-contrats les notaires, tablent sur des hausses qui atteindront respectivement 6,7% et 6,1%.