Se connecter S’abonner

Immobilier : les professionnels réclament le maintien des visites pendant le confinement

Plusieurs voix s’élèvent parmi les professionnels de l’immobilier pour demander le rétablissement des visites des biens par les particuliers, interdites en raison du reconfinement.

Les visites immobilières sont interdites depuis l’instauration d’un nouveau confinement dans l’Hexagone, le 30 octobre dernier. Mais les professionnels de l’immobilier se mobilisent sur les réseaux sociaux, LinkedIn ou encore Twitter, pour réclamer le rétablissement des visites de biens immobiliers par les particuliers. La ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, avait précisé vendredi dernier que celles-ci étaient impossibles au vu de l’ampleur de la crise sanitaire.

Certains professionnels demandent notamment la constitution d’un motif dérogatoire de sortie pour permettre aux agents immobiliers de faire visiter des logements, en location ou à l’achat. Ansi, le directeur général de l’ISC Paris, Henry Buzy-Cazaux, a émis l’idée d’assimiler la visite d’un logement « à un motif prioritaire », « dès lors que ce serait une future résidence principale, à acheter ou à louer, avec l’intervention d’un agent immobilier garantissant les mesures sanitaires ».  

L’idée de créer un motif impérieux pour la visite d’une future résidence principale a été relayée par d’autres professionnels, comme Christine Fumagalli, présidente d’Orpi, qui demande à la ministre du Logement Emmanuelle Wargon d’« étudier la poursuite des visites », ou encore Laurent Vimont, président de Century21. Idem du côté de Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM, qui estime que les professionnels de l’immobilier sont « capables de tracer » les visites, de les « limiter » et de les « justifier » par un « bon de visite ». De son côté, la présidente de l’Unis, Danielle Dubrac, demande dans un communiqué la reprise des visites « au terme de cette première période de quinze jours de reconfinement », et même la reprise de l’activité des agences « à plein ».

Recherche de logement liée à l’emploi

Pour l’Unis, « la recherche d’un logement à louer ou à acquérir est étroitement liée à l’emploi ». En effet, l’organisation estime que 40% des déménagements sont motivés par le travail. « Le lien direct entre le logement et l’emploi justifie de reconsidérer le sort des visites, qui sont en amont du processus de location ou d’acquisition. La suspension des visites grippe la mobilité professionnelle et le dynamisme économique du pays. Le message du gouvernement est contradictoire », dénonce Danielle Dubrac dans le communiqué. Tous les professionnels de l’immobilier estiment que les protocoles sanitaires mis en place depuis le déconfinement en mai sont efficaces. Un débat est organisé mardi 3 novembre par le cercle des managers de l’immobilier pour évoquer la poursuite de l’activité en période de reconfinement.