Se connecter S’abonner

Loyers commerciaux : le crédit d’impôt pour les bailleurs passe à 50%

Bercy revoit à la hausse l’avantage fiscal accordé aux propriétaires qui annulent les loyers du mois de novembre 2020. Le crédit d’impôt passe de 30% à 50%.

Fisc impôts fermeture agences
Crédit: iStock.

Le gouvernement avait annoncé début novembre que les bailleurs pourraient prétendre à un crédit d’impôt de 30% s’ils renonçaient à une partie des loyers commerciaux, sur la période d’octobre à décembre. Bercy va plus loin : Bruno Le Maire l’a confirmé hier jeudi 12 novembre. « Nous mettrons en place dans le Budget 2021 un crédit d’impôt de 50% du montant du loyer abandonné pour tous les bailleurs qui renoncent au loyer du mois de novembre pour les entreprises qui ont jusqu’à 250 salariés », a précisé le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, lors d’une conférence de presse orchestrée par le Premier ministre, Jean Castex.

Avec le deuxième confinement, les commerces se retrouvent dans une situation désastreuse car obligés pour la majorité de baisser le rideau. Pour les aider, Bercy a encouragé les bailleurs à annuler une partie des loyers dus par les entreprises de moins de 250 salariés, notamment les cafés, restaurants, hôtels, petits commerces et lieux culturels. En échange, ces propriétaires peuvent alors bénéficier d’un crédit d’impôt de 30%. Il est donc revu à la hausse pour les loyers du mois de novembre et concerne désormais aussi les bailleurs d’entreprises de plus de 250 salariés.

Problème des stocks

Par ailleurs, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance avait exprimé le souhait de s’attaquer au problème des stocks. Le président de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises, François Asselin, a proposé « un prêt garanti par l’Etat pour rembourser les stocks ». Réponse de Bruno Le Maire sur BFM TV : « Le prêt garanti peut être une proposition mais les commerçants vont dire ‘on accumule les dettes’. Il faut choisir la meilleure proposition ».