Se connecter S’abonner

Les agents immobiliers sont-ils bien notés par leurs clients ?

Les agents immobiliers sont plutôt bien notés par leurs clients, selon le dernier baromètre Ifop pour Opinion System, mais leurs honoraires sont remis en question.

investissement locatif
iStock

La moyenne générale de satisfaction des clients vis-à-vis de leur agent immobilier n’a jamais été aussi élevée. C’est le résultat du cinquième baromètre Ifop pour Opinion System sur la satisfaction du client dans l’immobilier, dévoilé par Le Figaro. La note globale des agents est de 7,3/10, selon la société qui recueille et contrôle les avis clients. La note globale était de 7,1/10 en mars dernier, une note identique à l’année précédente. Elle était de 6,7/10 en 2016, ce qui montre que les agents recueillent des avis de plus en plus favorables. Selon cette étude, c’est l’accueil des clients qui arrive en tête avec une note de 8/10. La qualité de service et la compétence sont aussi saluées par les clients. Le fondateur d’Opinion System, Jean-David Lépineux, explique au quotidien que « les agents professionnels ont pris conscience que la réputation sur Internet pouvait se retourner contre eux et qu’une personne qui pousse la porte de leur agence peut potentiellement les noter ».

Cependant, le baromètre soulève un point faible : ce sont les honoraires, notés 6,5/10, même si la note s’est améliorée depuis 2016 (de 0,5 point). La critique des clients vient de l’accompagnement et non de la qualité de service ou de la compétence de l’agent, relève Le Figaro. « Une fois le compromis signé, l’agent se dit ‘J’ai fait mon travail !’ », précise Jean-David Lépineux. En effet, l’acheteur ou le vendeur ont l’impression qu’une fois la commission empochée, l’agent ne s’occupe plus de son client.  « Or, les visites ne suffisent pas pour être bien perçu. L’accompagnement est primordial », poursuit le fondateur d’Opinion System.

Les honoraires ne sont pas « un simple calcul du prix de la visite »

Dans ce cinquième baromètre, l’accompagnement est d’ailleurs le critère le moins bien noté avec celui des honoraires. Un exemple est mis en avant par Opinion System dans cette étude : celui du réseau immobilier L’Adresse, qui « a vu ses notes sur l’accompagnement et les honoraires fortement grimper », analyse Jean-David Lépineux, « depuis qu’il propose un service de conciergerie, qui prend le relais entre le compromis et l’acte ». « Moins le client aura mis de temps à acheter ou à vendre, plus l’agent immobilier devra fortement l’assister entre le compromis et l’acte de vente afin de pas voir ses honoraires se réduire à un simple calcul du prix de la visite », conclut le fondateur d’Opinion System.