Se connecter S’abonner

Les visites de logements vont pouvoir reprendre

Les agences immobilières pourront rouvrir leurs portes samedi prochain, et les visites reprendre après trois semaines de blocage.

immobilier

La presse a eu confirmation, mardi soir, de la réouverture des agences en même temps que les commerces, samedi 28 novembre. A cette occasion, les visites de logements vont pouvoir reprendre.

« Le message de l’Elysée est clair : les commerces rouvrent samedi, les visites reprennent. En responsabilité, il est plus que jamais nécessaire de garder notre vigilance », a salué dans la foulée la Fnaim. La Fédération nationale de l’immobilier estime que « l’avancée a été permise par la mobilisation des organisations patronales, dont le Medef, et salariales, engagées à nos côtés ». « Cette reprise répond à une attente des Français qui ont besoin de logement, notamment en appui d’un changement d’emploi, d’une mutation professionnelle, etc. », indique pour sa part l’Union des syndicats de l’immobilier (Unis).

Protocole sanitaire

Jusque-là, sauf cas exceptionnels, seuls les déménagements étaient clairement tolérés. La reprise est donc un soulagement pour beaucoup de particuliers. Elle devra toutefois s’accompagner d’un protocole sanitaire de branche strict, selon Le Figaro. Un protocole « négocié avec les organisations syndicales, transmis à la ministre du Logement », Emmanuelle Wargon. Mais qui doit encore à être validé par le Conseil scientifique Covid-19.

D’après le quotidien, seules seront autorisées les visites de biens pour l’achat ou la location d’une résidence principale, et qui ont été validées par le propriétaire du bien immobilier. Ce dernier devra avoir été prévenu par écrit de la date et de l’heure de la visite.

Par ailleurs, l’application TousAntiCovid devra être téléchargée, et les visites espacées. Enfin, un bon de visite sera signé, de manière dématérialisée ou, à défaut, sur place, par toutes les parties. Bien entendu, chacun devra respecter les gestes barrières, la distanciation physique, porter un masque et disposer de gel hydroalcoolique. Le cas échéant, la visite ne sera pas permise.