Se connecter S’abonner

Immobilier : quelles sont les dix grandes villes les plus chères de France ?

Sans surprise, Paris reste en tête du palmarès, avec des prix qui affichent plus de 10.000 euros le mètre carré.

Immobilier

Les prix de l’immobilier ont continué à grimper en 2020, de 6,5% sur un an, malgré la crise sanitaire. Sans surprise, les grandes villes ont connu les plus fortes augmentations, Paris en tête. Le tarif au mètre carré atteint 10.683 euros dans la capitale, selon SeLoger qui a publié une étude lundi 11 janvier. Le prix de l’immobilier a été multiplié par cinq en 25 ans. La progression est de 5,7% sur un an à Paris, largement première de ce classement. Dans certains arrondissements, le prix dépasse parfois les 16.000 euros du mètre carré, selon le baromètre LPI-SeLoger. Arrivent ensuite Boulogne-Billancourt, avec 9.063 euros, et Montreuil, à 6.876 euros le mètre carré. La ville des Hauts-de-Seine, la plus peuplée d’Ile-de-France après la capitale, est donc l’une des villes les plus chères de France. La commune de Seine-Saint-Denis a connu, de son côté, une hausse de 10,4% sur un an, occupant donc la troisième place du classement. Les logements à Montreuil coûtent 36,9% plus cher qu’à Bordeaux et 53,3% plus cher qu’à Nice.

Parmi les grandes agglomérations de plus de 100.000 habitants, le palmarès place quatrième Lyon, à 5.652 euros. Annecy est juste derrière, à 5.243 euros le mètre carré. La 6e place dépasse à peine les 5.000 euros : elle est détenue par Bordeaux, à 5.023 euros. Enfin, ce top 10 des grandes villes les plus chères place Nice en 7e position, soit 4.485 euros le mètre carré, suivie de Nantes, 4.151 euros, Aix-en-Provence, 4.123 euros et enfin, Saint-Denis, à 3.973 euros le mètre carré.

Ralentissement de la hausse des prix en 2021

Le porte-parole du baromètre LPI-SeLoger estime que la hausse des prix devrait ralentir en 2021. Mais Michel Mouillart admet que les prix de l’immobilier ne baisseront pas. Dans un édito le 15 décembre, il estimait qu’il n’y avait « plus de négociations. Les acheteurs achètent au prix ». Une absence de négociation qui toucherait toutes les régions, les maisons comme les appartements.