Se connecter S’abonner

Immobilier : les loyers ont baissé à Paris selon SeLoger

Les loyers de certains arrondissements de Paris auraient connu une baisse sur l’année 2020. L’offre a pourtant connu une explosion ces derniers mois.

Crédit: iStock.

Les loyers baisseraient-ils enfin à Paris ? Certains arrondissements de la capitale connaîtraient en tout cas une évolution négative en 2020, selon SeLoger, qui publie ses chiffres mardi 19 janvier. L’augmentation globale des loyers ralentit aussi, rapporte Le Parisien, et les loyers moyens sont également en baisse. Ainsi, les tarifs des appartements meublés du IXe arrondissement baissent de 2,7% sur un an, soit la plus forte chute à Paris. Cela correspond à une quarantaine d’euros en moins pour un appartement meublé de 40 mètres carrés, le logement pris comme exemple dans cette étude, pour un loyer allant de 1.500 euros à 1.649 euros dans cet arrondissement. Toutefois, il n’y a pas de baisse des loyers des meublés dans tous les arrondissements parisiens : certains enregistrent même des hausses, de 6% par exemple dans le XIIIe.

Concernant les logements non meublés, le Xe arrondissement connaît la plus forte baisse de loyer pour un appartement de 40 mètres carrés, soit -3,2% depuis janvier 2020. Les loyers y sont compris entre 1.300 et 1.399 euros selon l’étude de SeLoger. Ils ont aussi baissé dans le 9e, le 13e, le 14e arrondissements, respectivement de 2,2%, de 2,4% et de 2,5%. En tout, neuf arrondissements de la capitale connaissent des baisses des loyers dans cette catégorie. D’autres quartiers ont enregistré des hausses de loyer, comme le 18e arrondissement (+1,9%) ou encore le IIIe (+3,3%). Résultat, le mètre carré continue de grimper si on prend tous les arrondissements de Paris, mais la hausse ralentit ces derniers mois, précise Le Parisien, puisque les loyers des meublés augmentent de 1,2% et que ceux des appartements vides de 0,1%.

Loyer moyen en baisse

De plus, le loyer moyen, calculé en fonction de l’offre moyenne de la plateforme, baisse de 0,6% pour les meublés et de 1% pour les non meublés, soit 1.822 euros de loyer et 1.638 euros en moyenne. Ces loyers moyens baissent particulièrement dans certains arrondissements comme le IVe (-7,1% pour les meublés et -9,2% pour les locations vides). Selon la porte-parole du groupe, Séverine Amate, cette chute est due au fait que le parc proposé à la location est constitué de « davantage de petits biens, proposant des loyers légèrement plus faibles ». L’offre de logements à Paris a explosé ces derniers mois : le nombre d’annonces en ligne sur SeLoger a plus que doublé en janvier 2021 par rapport à janvier 2020. Il y a moins d’étudiants étrangers et les cours sont souvent en distanciel, ce qui explique aussi une hausse du parc de logements et une baisse des loyers.