Se connecter S’abonner

Logement neuf : le bilan 2020 de la construction est très préoccupant

La construction de logements chute depuis trois ans. Les chiffres de 2020 confirment cette tendance, selon la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI).

Immobilier neuf
Crédit : iStock.

La baisse de la construction de logements en 2020 est significative. Selon les derniers chiffres publiés par le ministère de la Transition écologique, dont dépend le logement, jeudi 28 janvier, 65.000 permis de construire de moins ont été autorisés l’an dernier par rapport à 2019, soit une chute de 14,7%. Sur douze mois, 380.000 logements ont été autorisés. La pandémie de Covid-19 et les élections municipales ont « indiscutablement contribué à cette forte baisse », détaille le communiqué de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), qui a réagi à ces chiffres. Cependant, la FPI s’inquiète d’un phénomène de plus longue durée. Cette baisse des autorisations a commencé avant l’épidémie de coronavirus : à la mi-2017, le rythme était de 500.000 logements par an. La perte est de 120.000 permis de construire en rythme annuel, en trois ans, « dont 93.000 logements collectifs et assimilés », précise le communiqué.

Le quatrième trimestre de 2020 a enregistré une baisse de 9,4% du nombre de permis de construire délivrés par rapport au même trimestre de l’année précédente, ce qui montre que la fin de l’année n’a montré « aucun rattrapage des perturbations liées aux confinements », estime la FPI. C’est le logement collectif qui est particulièrement touché avec une baisse de 20,7% des autorisations sur un an. « Situation aberrante : en 2020, ce marché enregistre davantage de mises en chantier que de permis de construire. L’essentiel de la baisse des mises en chantier, et de l’activité dans le BTP, se trouve donc devant nous », s’inquiète encore la Fédération. De plus, le logement privé est autant affecté que le logement social, avec moins de 90.000 logements sociaux agréés l’an dernier, dont 84.000 dans le neuf, selon les données publiées ce jeudi 28 janvier. L’objectif était de 120.000 logements sociaux agréés dans le neuf.

Pacte de la relance de la construction durable

La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) et la Fédération française du bâtiment (FFB) demandent aux pouvoirs publics d’agir « vigoureusement » en 2021. Ainsi, elles souhaitent que le gouvernement concrétise le Pacte pour la relance de la construction durable, signé à la fin de l’année dernière. Ce Pacte, qui établit un partenariat entre l’Etat, les professionnels et les associations d’élus locaux, n’est pas assez relayé par les préfets et les maires, selon les fédérations. Il s’agirait aussi d’intégrer « cette conjoncture très dégradée dans les réflexions en cours sur la réglementation environnementale des bâtiments neufs (RE 2020) et la lutte contre l’artificialisation (ZAN), qui à court terme risquent de rendre encore plus difficile, plus longue et plus coûteuse la construction de logements », résume le communiqué.