Se connecter S’abonner

Encadrement des loyers : une baisse « incontestable, mais modeste » à Paris

Avec la mise en place de l’encadrement des loyers en juillet 2019 à Paris, ceux qui dépassaient le plafond ont baissé de 3%.

encadrements des loyers

L’encadrement des loyers a-t-il été efficace à Paris ? Mis en place en 2015, puis suspendu, le dispositif avait été de nouveau appliqué en juillet 2019. À partir de ce moment-là, les loyers de relocation qui étaient supérieurs aux plafonds ont baissé de 3%. « Ces résultats sont la preuve d’un effet incontestable, bien que modeste, de l’instauration de l’encadrement des loyers au 1er juillet 2019 », note l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne (Olap).

28% des loyers en dépassement

L’Olap s’est, en effet, intéressé aux effets immédiats du plafonnement des loyers entre juillet et décembre 2019, sur les 38 000 logements concernés. Il s’agit principalement d’emménagement. Le loyer de relocation est alors celui qui est proposé au nouveau locataire après le départ de l’ancien. Sur la période, 28% des loyers étaient en dépassement. En moyenne, ce dernier est de 168 euros, soit 12% du loyer total.

Un « effet relativement homogène de l’encadrement » a été observé par l’enquête, selon la taille du logement. 25% des logements une pièce sont en dépassement, 19% des deux pièces et 26% des trois pièces. La grosse différence se trouve avec les logements de moins de 20 mètres carrés : sept sur dix ont des loyers trop élevés. « Cette situation résulte de la grande hétérogénéité de surface du parc des une pièce composé à la fois de chambres de service et de studios. Les bailleurs peuvent alors pratiquer (…) des loyers au m² élevés tout en proposant un loyer mensuel accessible », explique l’observatoire.

18 euros de baisse en moyenne

L’étude concernait 10% du parc locatif privé de Paris, mais une simulation a été réalisée, pour estimer les effets de l’encadrement sur tout le parc immobilier, en prenant également en compte les logements loués actuellement. Si le plafonnement s’appliquait partout, la baisse du loyer mensuel moyen serait de 18 euros, soit 1,6%.