Se connecter S’abonner

Airbnb : quels sont les 10 départements qui rapportent le plus aux hôtes ?

Airbnb a révélé, mercredi 17 mars, les 10 départements qui ont attiré le plus de vacanciers et qui ont rapporté le plus aux hôtes en 2020.

Airbnb
iStock

Pandémie de coronavirus oblige, pendant l’été 2020, les Français ont privilégié le tourisme de proximité. Ils ont fait le choix de partir à la découverte de leur pays pour leurs vacances. « Cette augmentation des séjours domestiques a créé de nouvelles opportunités pour celles et ceux qui, dans un contexte difficile de crise économique, ont souhaité arrondir leurs fins de mois en proposant leur logement à la location sur Airbnb », explique la plateforme de location de logements. Ainsi entre le 1er juin et le 31 août 2020, les hôtes français ont bénéficié de 1.200 euros de revenus complémentaires.

Certaines destinations ont particulièrement été plébiscitées par les vacanciers. Elles ont permis aux hôtes de ces territoires de gagner plus en obtenant des revenus supérieurs à la médiane nationale. Parmi eux, on retrouve notamment les hôtes qui disposent d’un logement sur le littoral français.

Ainsi, les 10 destinations qui ont permis aux particuliers d’engranger le plus de revenus complémentaires en proposant à la location un logement meublé saisonnier sont : la Corse-du-Sud (2.090 euros), les Landes (2.060 euros), les Pyrénées-Atlantiques (2.000 euros), la Charente-Maritime (1.880 euros), le Pas-de-Calais (1.860 euros), le Calvados (1.840 euros), la Somme (1.780 euros), les Côtes-d’Armor (1.700 euros), la Vendée (1.690 euros) et enfin le Var (1.640 euros).

La Dordogne et l’Ardèche tirent leur épingle du jeu

Les hôtes se trouvant dans des zones rurales « ont également bénéficié de la croissance du tourisme », note Airbnb. Ainsi, les personnes se trouvant en Dordogne et en Ardèche ont tiré leur épingle du jeu, avec plus de 1.600 euros de revenus supplémentaires l’été dernier. Du côté du Jura et du Loir-et-Cher, sur cette même période, les hôtes ont pu obtenir respectivement un revenu de près de 1.500 euros et plus de 1.300 euros.

La crise sanitaire se poursuivant, les restrictions de voyage sont toujours nombreuses. La tendance à voyager près de chez soi devrait donc continuer dans les prochains mois.