Se connecter S’abonner

Immobilier : pour les Français, l’investissement locatif reste une valeur sûre

La crise n’altère pas la confiance des épargnants dans l’immobilier de rapport, selon un sondage réalisé pour la start-up Masteos.

Investissement
Crédit: iStock.

Les crises passent, l’appétit pour la pierre reste. Tel est le principal enseignement de l’étude Poll&Roll réalisée pour Masteos, une « proptech » spécialisée dans l’investissement locatif clé-en-main, sur la perception de la population de l’investissement locatif. Parmi les principales conclusions de ce sondage, on apprend que 87% des Français considèrent l’immobilier comme un placement concret, sûr et rentable. Et si une majorité se disent prêts à investir leur épargne malgré le contexte sanitaire anxiogène, près de 60% des sondés déclare vouloir privilégier la pierre par rapport à d’autres placements, que ce soit à travers l’achat de leur résidence principale (pour 26% des sondés), un investissement locatif (pour 20%) ou une résidence secondaire (13%).

Le profil type, jeune et citadin

S’agissant de l’investissement locatif, l’étude révèle que 56% de nos compatriotes ont déjà ou souhaitent réaliser une opération de ce type à plus moins long terme. « L’investissement locatif reste le placement le plus plébiscité en France, devant les livrets d’épargne, les assurances vies et les actions en Bourse », souligne Masteos dans son étude. Le profil standard de ces investisseurs ou futurs investisseurs ? Ils sont jeunes (entre 25 et 34 ans, en moyenne) et citadins (dans des villes de plus de 100 000 habitants). Plus surprenant, ils souhaitent plutôt acheter dans le sud-ouest de l’Hexagone. Côté budget, la plupart déclarent vouloir investir jusqu’à 200 000 euros.

Se constituer un patrimoine, première motivation de l’investissement locatif

Quel est l’objectif principal visé par ces adeptes de la pierre à but locatif ? Le sondage apporte des réponses très claires puisque, pour 46% des investisseurs, ce placement dans l’immobilier répond au besoin de se constituer un patrimoine. Percevoir un revenu arrive en deuxième motivation la plus fréquemment affichée (30%). Viennent ensuite la perspective d’effectuer un placement sûr (12%) et celle de bénéficier d’une défiscalisation (11%).

Du rêve à la réalité : un parcours d’obstacles ?

L’étude pointe aussi du doigt les nombreux freins et plafonds de verres qui empêchent les Français de passer à l’acte ou même d’envisager un investissement locatif. Les principales raisons évoquées par ceux qui n’envisagent pas d’investir sont, par ordre d’importance, la complexité des démarches, la crainte de ne pas être payé par ses locataires, la peur de ne pas pouvoir investir sans apport ou l’inquiétude sur la rentabilité du placement. Sans compter que pour près des deux tiers de la population, le contexte sanitaire n’est pas une période propice à l’investissement.

Mais ces barrières peuvent être presque toujours contourné, en se faisant accompagner sur l’ensemble des démarches, par exemple. C’est précisément le crédo de Masteos, puisque la proposition de valeur de cette start-up consiste à apporter des solutions complètes aux investisseurs, de la recherche du bien jusqu’à la mise en location et à la gestion locative.