Se connecter S’abonner

Immobilier : l’artisanat du bâtiment met en garde contre une hausse des prix

Les professionnels de l’artisanat du bâtiment ont mis en garde contre une possible aggravation des pénuries et hausse des prix des matériaux constatés au premier trimestre. Celui-ci a été marqué par un redémarrage de l’activité après un début d’année catastrophique il y a un an.

construction
Crédit: iStock.

L’immobilier n’est pas sorti de la crise. « Des difficultés d’approvisionnement en matériaux et matériels (…) se font déjà sentir depuis plusieurs semaines et (…) risquent de s’amplifier », a indiqué la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) dans un communiqué publié mardi 27 avril. « Conséquences d’une combinaison de plusieurs facteurs: crise sanitaire, arrêt de certaines industries, le prix des matériaux augmente fortement et les délais d’approvisionnement s’allongent », ajoute l’organisation.

La Capeb estime que cette « situation critique » pourrait « être dommageable pour certaines catégories de travaux réalisés dans le secteur immobilier et  aidés dans le cadre de MaPrimeRénov’ », une aide financière proposée par l’Etat pour la rénovation thermique des logements, « dès lors que les financements sont basés sur des calculs de coût au mètre carré ». « Ce phénomène augmenterait donc mécaniquement le reste à charge des bénéficiaires » des aides, ajoute-t-elle.

« Dynamisme des travaux de performance énergétique des logements 

Au premier trimestre, l’activité globale des entreprises artisanales du bâtiment a enregistré une hausse de 9,5%, par rapport au même trimestre 2020 où l’activité avait été en recul de 12% en raison du premier confinement et l’arrêt quasi total des chantiers. Les professionnels notent une croissance de 10% dans l’immobilier neuf et de 9% dans l’activité en entretien-rénovation qui « profite du dynamisme des travaux de performance énergétique des logements »

Malgré une «  conjoncture encourageante » au premier trimestre, la Capeb se dit « prudente pour les mois à venir concernant notamment l’activité en construction neuve qui affiche un recul de 17,4% et des mises en chantier de 9,5% à la fin février 2021 sur les 12 derniers mois par rapport à la même période un an plus tôt ».