Se connecter S’abonner

La reconversion de bureaux en logements, enjeu de taille pour la Métropole du Grand Paris                                            

La métropole du Grand Paris (MGP) a lancé jeudi 6 mai un l’appel à projets de la troisième édition de son concours d’architecture et d’urbanisme, « Inventons la métropole du Grand Paris », dans un contexte épidémique favorisant la « reconversion de bureaux en logements ».

grand paris
Copyright : iStock

Cette nouvelle édition s’articule autour de trois thématiques : la reconversion des friches urbaines, l’aménagement des quartiers de gare et, conséquence de l’épidémie de Covid-19, une attention particulière portée sur la transformation de bureaux en logements. « Le Covid a développé le télétravail. Les entreprises ont besoin de moins de locaux pour fonctionner dans les mêmes conditions », a expliqué à l’AFP Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris et maire LR de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). « On propose de transformer les éléments de bureaux en logements, ce qui permet de densifier sans avoir à construire de bâtiments nouveaux », a-t-il ajouté.

Favoriser la reconversion de friches urbaines

Créée en 2016 et dotée de compétences en matière d’habitat, de protection de l’environnement et de développement économique, la MGP se veut « chef d’orchestre » à l’échelle infrarégionale, entre les départements et la région Ile-de-France, de projets d’aménagement sur les 131 communes qui la composent.

A travers ce concours, la MGP souhaite également favoriser la reconversion de friches urbaines pour réimplanter des « activités productives », des « équipements d’intérêt collectif » et mener des programmes de logements. Les sites à aménager, encore en cours d’identification, sont proposés par les villes puis retenus par la MGP pour être mis à disposition des aménageurs souhaitant participer au concours.

Concernant les quartiers de gare, la MGP favorisera les programmes contribuant au développement de « modes actifs, doux et bas-carbone » et générateurs « d’attractivité locale et métropolitaine ». Depuis la récente signature d’une convention de partenariat entre la Société du Grand Paris et la MGP, ces opérations concernent notamment les futures gares du Grand Paris Express.  

L’annonce des sites retenus est attendue en septembre 

Lors des précédentes éditions en 2017 puis en 2019, quelque 77 sites répartis dans 70 communes de la métropole avaient été retenus. Et ce, pour un budget de 9,2 milliards d’euros d’investissement selon les chiffres de la MGP. Sur ces 77 sites, 14 permis de construire ont été signés et « quatre chantiers » sont actuellement en cours, indique M. Ollier.

Face aux critiques sur la lenteur de l’évolution des projets, il souligne qu’un projet « n’émerge pas à moins de cinq ans après l’idée de sa création ». L’édile fait valoir qu’il n’y a que « quatre ou cinq sites pour lesquels les dossiers n’évoluent pas beaucoup ». L’annonce des sites retenus est attendue en septembre et celle des lauréats au printemps 2022.