Se connecter S’abonner

Logement neuf : les ventes se redressent mais restent faibles

Les ventes de logements neufs ont augmenté de 12,8% au premier trimestre 2021, par rapport à la même période en 2020. Cependant, la hausse est à nuancer, selon la Fédération des promoteurs immobiliers. 

logement neuf
Crédit: iStock.

Une reprise en trompe l’œil. Selon les chiffres de l’Observatoire statistique national de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), publiés mercredi 26 mai, les ventes de logements neufs rencontrent une hausse de 12,8% au premier trimestre 2021 par rapport au premier trimestre 2020. « Une inflexion à prendre avec prudence », explique la FPI. En effet, le volume de ventes du premier trimestre 2020 était particulièrement faible, avec une baisse de -30% par rapport à 2019. De plus, les volumes de ventes de ce trimestre restent inférieurs à ceux de 2017, 2018 et 2019. « On ne constate pas de rattrapage des ventes perdues en 2020 », précise l’organisme. Le premier trimestre 2021 profite ainsi d’une forte dynamique des ventes en bloc (+ 57,1%), qui contraste avec la faiblesse du rebond des ventes aux particuliers (+ 6,9%), notamment pour l’accession à la propriété. 

« Les ventes de logement neuf augmentent au T1 2021 par rapport au T1 2020 mais ce dernier était en partie à l’arrêt. En réalité, elles ne reviennent qu’à leur niveau de 2016. La faiblesse de l’offre pèse sur le volume des ventes », analyse Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI France.

Une crise de l’offre

Mais alors comment expliquer cette crise de l’offre ? Pour la FPI, les promoteurs vendent moins de logements non pas parce que leurs clients font défaut, mais parce qu’ils peinent à en produire, faute de permis de construire et de foncier. Ainsi, les chiffres de vente stagnent, ils ont augmenté seulement de 0,9% par rapport au premier trimestre 2020. Résultat ? L’offre commerciale est ramenée à 80.000 logements, c’est presque 10.000 de moins qu’en 2020. Il s’agit de son niveau le plus faible depuis 2012. 

Une pénurie qu’il faut lier à l’évolution des permis de construire. En effet, dans le collectif, les collectivités locales en ont délivré 15,2% de moins au premier trimestre 2021 qu’au premier trimestre 2020. « On assiste à une chute vertigineuse de la construction neuve avec près de 25% de baisse d’octroi de permis de construire sur 12 mois dans le collectif », détaille Alexandra François-Cuxac. « C’est toute une filière qui est en difficulté alors qu’elle pourrait être un formidable vecteur de croissance économique, de progrès social et de développement durable. Les pouvoirs publics doivent à tout prix enrayer cette crise avant qu’elle ne fasse de gros dégâts pour des années », conclut-elle.