Se connecter S’abonner

Télétravail : le promoteur Cogedim propose des logements avec un « coin aménagé »

Le promoteur immobilier Cogedim a adapté son offre au télétravail, qui s’est démocratisé avec la crise sanitaire, en proposant des espaces dédiés dans ses appartements.

Le promoteur immobilier Cogedim a adapté son offre au télétravail, démocratisé avec la crise sanitaire, en proposant des espaces dédiés dans ses appartements.
Crédit: iStock.

Contraints au télétravail par la pandémie de Covid-19, les Français ont fini par se faire à ces conditions, inédites pour certains, et même à les apprécier. Selon une étude Elabe, 8 actifs sur dix, concernés par le télétravail, souhaiteraient pouvoir continuer sur ce mode deux jours par semaine, alors même que le déconfinement est entré dans une nouvelle phase, mercredi 9 juin.  Un état d’esprit qui n’a pas échappé au promoteur immobilier Cogedim. Jeudi 10 juin, l’entreprise a présenté 10 engagements pour sa nouvelle offre de logements, dont la construction d’appartements « adaptés au télétravail ».

« Il y a clairement un avant et un après Covid. Plus que jamais, le logement doit être un espace refuge. On se doit, au-delà d’y habiter et de s’y reposer, d’y travailler », assure le directeur général Cogedim, Vincent Ego. Pas toujours évident, cependant, de dédier un espace au télétravail dans son appartement sans sacrifier à son confort de vie. 34 % des Français estiment ainsi que « leur logement n’est pas adapté », rappelle le promoteur immobilier dans un communiqué. C’est pourquoi ses futurs logements proposeront un « coin aménagé qui permette de télétravailler ». Trois options ont été retenues pour l’installer : en fond de séjour avec une verrière, dans une chambre en complément d’un rangement ou en allège de fenêtre, sur le même principe qu’un bow-window.

De nouvelles perspectives renforcé par le télétravail

« Chaque appartement à partir du 2 pièces est conçu pour accueillir un ou deux espaces de télétravail selon sa superficie », précise Cogedim dans ce communiqué. Son directeur général souligne également un développement « extrêmement significatif » du marché immobilier dans les villes de taille moyenne, renforcé par le télétravail : « C’est un axe de développement géographique (…) on a pris position sur dix villes nouvelles avec l’implantation d’un bureau et d’un responsable de développement à Tours, Angers, Rennes, Rouen ou Dijon. »