Se connecter S’abonner

Immobilier neuf : les prix de vente poursuivent leur progression de manière modérée

Un an après la fin du premier confinement, un nouveau bilan de l’évolution des prix de l’immobilier neuf sur les communes de plus de 45.000 habitants a été dressé par le Laboratoire de l’Immobilier.

immobilier
Crédit : Pixabay

Les prix de vente ont poursuivi leur progression mais à un rythme plus modéré. C’est le constat dressé par le Laboratoire de l’Immobilier dans son baromètre des prix de l’immobilier neuf sur plus de 100 villes de France métropolitaine, publié jeudi 17 juin. Sur les 12 derniers mois, l’évolution des prix est restée mesurée avec une hausse de 2 %. Ainsi, en mai 2021, un appartement neuf coûte en moyenne 4.900 euros par mètre carré dans les communes de plus de 45.000 habitants de France métropolitaine. « Il y a un an, nous avions mesuré une hausse des prix de +3,4 % en à peine 6 mois », rappelle Franck Vignaud, directeur du Laboratoire de l’Immobilier.

« La période des élections municipales, peu propice aux projets immobiliers puis le blocage des permis de construire durant le confinement ne pouvaient qu’aggraver la pénurie de logements neufs déjà observée. Toutes les conditions étaient réunies pour une poursuite de la hausse des prix », poursuit-il. « Toutefois, l’accès au crédit est devenu plus difficile pour les ménages primo-accédants ainsi que pour certains investisseurs déjà endettés pour l’acquisition de leur résidence principaleL’augmentation des refus de financement bancaire a vraisemblablement conduit les promoteurs à modérer la hausse des prix », précise Franck Vignaud. 

Légère baisse des prix à Paris 

Dans les grandes métropoles, les prix restent élevés. Paris demeure en tête des villes les plus chères avec un prix moyen de 12.280 euros par mètre carré. Cependant, les prix ont connu une légère baisse de -1,1% sur 12 mois. « La fin de la commercialisation de certains programmes dans les arrondissements les plus centraux et une offre plus abondante dans des arrondissements plus abordables, notamment sur la Rive Droite, ont entraîné une baisse mécanique du prix moyen », souligne le baromètre.  

Mais à l’exception de la capitale, les grandes métropoles ont vu leur prix progresser depuis un an. Trois villes se détachent notamment. On retrouve Toulouse avec une hausse de +6,9 %, Strasbourg avec une augmentation de 6,5 % et enfin Grenoble (+6,2 %). Les villes du Havre (+1,2 %), Nantes (+1,8 %) et Lille (+2 %) enregistrent, elles, les progressions les plus faibles. Acheter un appartement neuf au Havre coûte actuellement 3,6 fois moins cher qu’à Paris.