Se connecter S’abonner

Des maisons imprimées en 3D construites à Reims

Pour la première fois, cinq maisons imprimées en 3D sont en cours de construction à Reims, au sein de l’écoquartier Réma’Vert.

Maison
iStock

Une première. En décembre prochain, des particuliers vont pouvoir emménager dans les premières maisons construites par impression 3D à Reims. Ces logements sont actuellement en cours de montage dans l’écoquartier Réma’Vert, rapporte Le Parisien. Ce projet Viliaprint est porté par le bailleur social Plurial Novilia. 

L’objectif de ce chantier pas comme les autres ? Remplacer les briques ou le coffrage par de l’impression 3D. Ce mode de construction a reçu l’avis favorable du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB). « Les murs ont été imprimés par la start-up XtreeE dans son atelier de Rungis (Val-de-Marne). Ils ont travaillé avec un béton moderne à la pointe de l’innovation », explique Jérôme Florentin, directeur de la maîtrise d’ouvrage de Plurial Novilia, dans le quotidien. Le robot calculant les quantités exactes nécessaires, cette technique permet d’économiser 50% de matériau.

« Ça libère l’architecture », précise Jérôme Florentin. « On peut imaginer de nouvelles formes comme les structures courbes ou elliptiques », ajoute-t-il dans Le Parisien. Mais si cette technique présente des avantages, elle est cependant plus coûteuse. Elle coûte 25% de plus qu’un chantier classique.  

Environ 200.000 euros pour une maison

En revanche, la technologie permet de gagner du temps. Pour une réalisation classique, on passe de 16 mois à 10 mois d’exécution. Le risque d’accidents est aussi moins important. « Le chantier devient un lieu d’assemblage où on réduit les tâches pénibles grâce à la technologie », souligne Jérôme Florentin dans Le Parisien.  

Mais à combien s’élève le prix de cette maison du futur ? Il faudra compter autour de 200.0000 euros pour une maison ViliaPrint et son jardin. Le prix de la location se situera entre 600 et 850 euros pour un T3 et un T5.